Principes d’accessibilité

À propos de cette traduction

Cette traduction faite par des volontaires peut ne pas refléter les intentions de l’original en anglais.

Version anglaise mise à jour depuis cette traduction : changements.
Version anglaise mise à jour le : 09 Jan 2019. Traduction mise à jour : 26 Dec 2018.

Traduction : Stéphane Deschamps. Contribution : @code-elegant. WAI remercie ces traducteurs, et accueille volontiers d’autres traductions.

Standards d’accessibilité Web

L’accessibilité web s’appuie sur plusieurs composants qui travaillent ensemble. Certains d’entre eux sont :

Plus sur les standards d’accessibilité web

Ces composants sont liés les uns aux autres et se complètent mutuellement. Par exemple, le contenu web doit inclure des textes alternatifs pour les images. Cette information doit être interprétée par les navigateurs web puis transmise aux technologies d’assistance, comme les lecteurs d’écran. Pour créer ces alternatives textuelles, les auteurs ont besoin d’outils de production de contenus qui leur permettent de le faire. Plus d’information est disponible dans Composants essentiels pour l’accessibilité web (en anglais).

Les standards jouent un rôle vital dans la définition des exigences d’accessibilité pour chacun de ces composants. Certaines exigences d’accessibilité sont facilement atteignables, cependant comprendre les bases du l’usage du Web par des personnes ayant un handicap aide à les mettre en place plus efficacement. Certains aspects de l’accessibilité réclament plus de compétences techniques ou de connaissances expertes de la façon dont les gens utilisent le Web. Dans tous les cas, impliquer les utilisateurs dès le début et tout le long de vos projets web (en anglais) rendra votre travail plus facile et de meilleure qualité.

L’Initiative d’Accessibilité Web (WAI) fournit une liste de recommandations qui sont reconnues internationalement comme le standard pour l’accessibilité web. Elles incluent :

Il existe aussi une spécification WAI pour les Applications internet riches accessibles (WAI-ARIA) (en anglais), qui inclut les contenus dynamiques et les contrôles d’interface utilisateur avancés développés avec Ajax, JavaScript et d’autres technologies web liées.

Information perceptible et interface utilisateur

Alternatives textuelles pour les contenus non textuels

Les alternatives textuelles sont un équivalent des contenus non textuels. Par exemple :

Les alternatives textuelles véhiculent le but d’une image ou sa fonction pour fournir une expérience utilisateur équivalente. Par exemple, le texte alternatif approprié d’un bouton de recherche pourrait être « recherche » plutôt que « loupe ».

Les alternatives textuelles peuvent être présentées sous des formes variées. Par exemple, elles peuvent être lues à voix haute aux personnes qui ne peuvent pas voir l’écran ou à des personnes ayant des difficultés à lire, elles peuvent être agrandies pour ceux qui ont personnalisé la taille d’affichage des textes, ou affichées sur des plages Braille. Les alternatives textuelles servent d’étiquettes pour les contrôles et les fonctionnalités et facilitent la navigation au clavier ou via la reconnaissance vocale (contrôle à la voix). Elles permettent aussi d’identifier les fichiers audio, vidéo et dans d’autres formats, ainsi que les applications intégrées dans un site web.

Exigences d’accessibilité liées aux alternatives textuelles (liens vers les spécifications techniques, en anglais)

WCAG

UAAG

ATAG

Sous-titres et autres alternatives pour le multimédia

Une personne qui ne peut pas entendre le son ou voir la vidéo a besoin d’alternatives, par exemple :

Des retranscriptions texte bien écrites contenant la séquence correct de toutes les informations auditives et visuelles fournissent un niveau d’accessibilité de base et facilitent la production de sous-titres et d’audio-descriptions.

Exigences d’accessibilité liées au multimédia (liens vers les spécifications techniques, en anglais)

WCAG

UAAG

ATAG

Du contenu qui peut être présenté de différentes façons

Pour que les utilisateurs puissent changer la présentation des contenus, il est nécessaire que :

Être conforme à cette exigence permet que le contenu soit correctement lu par une synthèse vocale, agrandi, ou adapté pour satisfaire aux besoins et aux préférences de différentes personnes. Par exemple, il peut être présenté dans une combinaison de couleurs personnalisée, dans une taille de police différente, ou selon des règles de style permettant d’en faciliter la lecture. Cette exigence facilite aussi d’autres formes d’adaptation, comme la génération automatique de plans de page ou de résumés pour permettre d’avoir une vue d’ensemble de la page et de se concentrer sur un endroit en particulier plus facilement.

Exigences d’accessibilité liées à l’adaptabilité (liens vers les spécifications techniques, en anglais)

WCAG

UAAG

ATAG

Histoires d’utilisateurs liées à l’adaptabilité

Du contenu plus facile à voir et à entendre

Un contenu perceptible est plus facile à lire et à voir. Par exemple :

Être conforme à cette exigence permet de séparer le premier et l’arrière-plan, de rendre les informations importantes plus faciles à distinguer. Cela intègre aussi bien les besoins de personnes qui n’utilisent pas de technologies d’assistance que de celles utilisant des technologies d’assistance, qui peuvent subir des interférences dues à des éléments audio ou visuels à l’arrière-plan. Par exemple, de nombreuses personnes daltoniennes n’utilisent pas d’outil particulier et s’appuient sur un design correct qui fournit des contrastes suffisants entre le texte et son arrière-plan. Pour d’autres, une piste audio jouée automatiquement peut interférer avec une synthèse vocale ou un outil de lecture assistée (ALD).

Exigences d’accessibilité liées à la perception (liens vers les spécifications techniques, en anglais)

WCAG

UAAG

ATAG

Histoires d’utilisateurs liées à la perception

Interface utilisateur et navigation opérables

Des fonctionnalités disponibles au clavier

De nombreuses personnes n’utilisent pas de souris et s’appuient sur le clavier pour interagir avec le Web. Cela demande que toutes les fonctionnalités soient utilisables au clavier, y compris les éléments de formulaires, de saisie et autres composants de l’interface utilisateur.

L’accessibilité au clavier comprend :

Être conforme à cette exigence aide les personnes qui n’utilisent que le clavier, y compris celles utilisant un clavier alternatif, un clavier ergonomique, un clavier virtuel à l’écran, ou un contacteur. Cela aide aussi les personnes utilisant des logiciels de reconnaissance vocale pour interagir avec les sites web et pour dicter du texte à travers l’interface du clavier.

Exigences d’accessibilité liées à l’accessibilité au clavier (liens vers les spécifications techniques, en anglais)

WCAG

UAAG

ATAG

Histoires d’utilisateurs liées à l’accessibilité au clavier

Donner assez de temps aux utilisateurs pour lire et utiliser le contenu

Certaines personnes ont besoin de plus de temps que d’autres pour lire et utiliser le contenu. Par exemple certaines personnes ont besoin de plus de temps pour saisir du texte, pour comprendre des instructions, pour manipuler des contrôles, ou d’une façon générale pour mener à bien des tâches complexes sur un site web.

Là où il faut fournir assez de temps, cela implique de fournir des mécanismes pour :

Exigences d’accessibilité liées au temps (liens vers les spécifications techniques, en anglais)

WCAG

UAAG

ATAG

Histoires d’utilisateurs liées aux questions de temps

Le contenu ne provoque pas de crises d’épilepsie

Le contenu qui clignote à certaines fréquences ou selon certains schémas peut provoquer des réactions photosensibles, dont des crises d’épilepsie. Idéalement il fait éviter complètement de faire des contenus clignotants, ou ne les fournir que d’une façon qui n’induit aucun risque connu.

Exigences d’accessibilité liées à l’épilepsie (liens vers les spécifications techniques, en anglais)

WCAG

UAAG

ATAG

Un contenu bien organisé permet aux utilisateurs de s’orienter et de naviguer efficacement. Par exemple :

Être conforme à cette exigence permet de naviguer dans les pages web par des moyens variés, selon les besoins et les préférences particuliers à chaque personne. Par exemple, tandis que certaines personnes s’appuient sur les structures hiérarchiques de navigation telles les barres de menus pour trouver une page web en particulier, d’autres s’appuient plutôt sur les fonctions de recherche des sites. Certaines personnes peuvent voir le contenu tandis que d’autres peuvent l’écouter, ou le voir et l’écouter en même temps. Certaines personnes peuvent accéder au contenu uniquement avec une souris ou un clavier, tandis que d’autres utilisent les deux.

Exigences d’accessibilité liées à la navigation (liens vers les spécifications techniques, en anglais)

WCAG

UAAG

ATAG

Histoires d’utilisateurs liées aux questions de navigation

Des informations et une interface utilisateur compréhensibles

Le texte est lisible et compréhensible

Les auteurs de contenus doivent s’assurer que le contenu textuel est lisible et compréhensible par le plus grand nombre, y compris quand ce contenu est vocalisé par une synthèse vocale. Un tel contenu :

Être conforme à cette exigence permet aux logiciels, y compris aux technologies d’assistance, d’interpréter le texte correctement. Par exemple, cette exigence aide le logiciel à lire le contenu à voix haute, à générer des résumés de pages, et à fournir des définitions pour les mots inhabituels, tel le jargon technique. Elle aide aussi les personnes qui ont des difficultés à comprendre des phrases, des expressions ou du vocabulaire complexes. En particulier, elle est utile à plusieurs types de déficiences cognitives.

Exigences d’accessibilité liées à la lisibilité (liens vers les spécifications techniques, en anglais)

WCAG

ATAG

Histoires d’utilisateurs liées aux questions de lisibilité

Le contenu apparaît et fonctionne de façon prévisible

Un grand nombre de personnes s’appuie sur des interfaces prévisibles et est désorienté ou distrait par une apparence ou un comportement incohérent. Rendre le contenu plus prévisible implique notamment que :

Être conforme à cette exigence aide les utilisateurs à apprendre facilement les mécanismes de navigation et les fonctionnalités fournis par un site, et pour interagir avec eux selon leurs besoins et leurs préférences spécifiques. Par exemple, certaines personnes assignent des raccourcis clavier personnalisés à des fonctions qu’ils utilisent souvent pour améliorer la navigation au clavier. D’autres mémorisent les étapes à accomplir pour atteindre une page en particulier ou pour aller au bout d’un processus sur un site web. Tous ces exemples s’appuient sur des fonctionnalités prévisibles et cohérentes.

Exigences d’accessibilité liées à la prédictibilité (liens vers les spécifications techniques, en anglais)

WCAG

UAAG

ATAG

Histoires d’utilisateurs liées aux questions de prédictibilité

Les utilisateurs sont accompagnés pour éviter et corriger les erreurs

Les formulaires et d’autres systèmes interactifs peuvent induire de la confusion et de la difficulté d’usage pour de nombreuses personnes, et entraîner un risque de saisie accru. Parmi les moyens d’aider les utilisateurs à éviter et à corriger des erreurs, citons notamment :

Être conforme à cette exigence aide les personnes qui ne voient pas ou n’entendent pas le contenu, et qui peuvent ne pas reconnaître des relations ou des séquences implicites, ou d’autres invitations à interagir. Elle aide aussi les personnes qui ne comprennent pas la fonctionnalité, sont désorientées ou confuses, oublient, ou font des erreurs dans la saisie de formulaires ou trouvent l’interaction difficile pour toute autre raison.

Exigences d’accessibilité liées à l’assistance à la saisie (liens vers les spécifications techniques, en anglais)

WCAG

UAAG

ATAG

Histoires d’utilisateurs liées aux questions d’assistance à la saisie

Du contenu robuste et une interprétation fiable

Le contenu est compatible avec les logiciels utilisateurs actuels et futurs

Un contenu robuste est compatible avec de multiples navigateurs, outils d’assistance et autres agents utilisateurs. Pour y parvenir il faut notamment :

Être conforme à cette exigence aide à maximiser la compatibilité avec les agents utilisateurs actuels, y compris les technologies d’assistance. En particulier, elle permet aux technologies d’assistance d’interpréter le contenu de façon fiable, et de le présenter et de le faire fonctionner de différentes manières. Cela inclut les boutons, les champs de saisie et les autres contrôles non-standard (scriptés).

Exigences d’accessibilité liées à la compatibilité (liens vers les spécifications techniques, en anglais)

WCAG

UAAG

ATAG

Histoires d’utilisateurs liées aux questions de compatibilité

Retour en haut de page