W3C

Le W3C inaugure un bureau en Chine continentale

Le consortium invite les experts techniques d'une économie en forte croissance à rejoindre les activités de standardisation Web

(Communiqué disponible en anglais, japonais, et chinois simplifié, ainsi que dans d'autres traductions)


http://www.w3.org/ -- 4 avril 2006 -- Le consortium World Wide Web (W3C) annonce l'ouverture de son bureau chinois prévue pour le 27 avril 2006. Avec l'ouverture de ce bureau, le W3C invite les experts chinois à rejoindre le projet international d'élaboration des standards du Web. Le bureau est situé au sein du département des Technologies Informatiques Avancées de l'Institut d'informatique et ingénierie de l'université Beihang de Pékin.

Une cérémonie d'inauguration marquera cette ouverture, avec deux journées de présentation et de panels (les 27 et 28 avril 2006 au centre de conférence Ruxin de l'université Beihang de Pékin). Parmi les personnalités qui seront présentes à l'inauguration, Steve Bratt, PDG de W3C, et des représentants des industries de technologie avancée et des meilleurs instituts de recherche chinois. Ces représentants prendront la parole et les équipes de W3C présenteront leur travail sur l'initiative Web mobile, les activités d'Internationalisation, du Rich Web Client, du Web sémantique, et du navigateur vocal. Parmi les intervenants :

La forte croissance du secteur des technologies de l'information chinois

Ces dernières années, la Chine a enregistré des taux de croissance annuels de son secteur des technologies de l'information (TI) proches de 20%. Le secteur des TI en Chine a attiré des clients chinois et étrangers, donnant lieu à la création de plusieurs entreprises réputées, telles que Lenovo, Langchao, UFIDA, Baidu, etc. L'ouverture du marché chinois incite les entreprises multinationales à créer des filiales locales. La Chine se développe particulièrement dans les services Web, les grilles de calcul, le commerce électronique, la e-administration, les outils de gestion de la relation client (CRM), les réseaux, les télécommunications, l'internet mobile et le Web mobile, la robotique, le logiciel embarqué, etc. La Chine s'annonce comme un acteur majeur des TI en Asie.

Avec une demande provenant à la fois de son marché domestique et de l'international, il est fondamental que l'industrie du Web en Chine utilise des standards internationaux et qu'elle participe activement à leur élaboration. Les avis provenant de cet énorme marché concernant des questions telles que l'internationalisation et l'utilisation du Web mobile doivent être pris en compte dans les travaux de standardisation au niveau international. Le W3C a besoin de l'expertise chinoise afin de déployer tout le potentiel du Web. En ouvrant son bureau en chine continentale, le W3C implique les communautés industrielles et universitaires chinoises dans l'élaboration des standards internationaux du Web.

L'institut d'informatique et d'ingénierie de l'Université Beihang de Pékin

Créée il y a plus de cinquante ans, l'université Beihang est une université chinoise prestigieuse ayant déjà beaucoup développé ses programmes internationaux d'échange et de collaboration.

L'institut d'informatique et ingénierie de l'université Beihang est l'un des meilleurs instituts en Chine et comprend plus de 130 professeurs à plein temps. L'institut héberge un laboratoire national, un laboratoire de l'Éducation Nationale, et deux laboratoires de la ville de Pékin. Il a reçu de nombreux prix nationaux et a publié de nombreuses communications dans diverses publications internationales. Professeurs et étudiants participent actuellement à 138 projets de recherche externes avec un budget de recherche pour 2005 qui est supérieur à 150 millions RMB (environ 15M€ ou 18M$).

À propos des bureaux W3C

Alors que les membres du W3C travaillent ensemble pour pleinement réaliser le Web à son potentiel maximum, W3C collabore avec des organisations locales qui souhaitent concourir à la mission que s'est fixée le W3C. Les bureaux W3C soutiennent les efforts de localisation, permettent d'élargir la couverture géographique du W3C, et encouragent la participation internationale à ses activités. Avec ses nouveaux bureaux en Chine continentale, le W3C compte maintenant 16 bureaux dans le monde : Allemagne & Autriche, Australie, Bénélux, Chine continentale, Corée, Espagne, Finlande, Grèce, Hong Kong, Hongrie, Inde, Israël, Italie, Maroc, Royaume-Uni & Irlande, et Suède.

À propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) est un consortium international auquel les organisations membres, une équipe à plein temps et le public travaillent ensemble au développement de standards Web. Le W3C poursuit sa mission essentiellement par la création de standards Web et de directives visant à assurer au Web une croissance à long-terme. Plus de 400 organisations sont membres du consortium. Le W3C est piloté conjointement par le Laboratoire d’Informatique et d’Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis, le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France et l’Université de Keio au Japon, et possède plusieurs bureaux dans le monde. Pour plus d'informations, merci de consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/

Contacts Presse W3C :
Amériques et Australie -- Janet Daly, <janet@w3.org>, +1.617.253.5884 ou +1.617.253.2613
Europe, Afrique et Moyen-Orient -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.492.38.75.94 ou +33 6 76 86 33 41
Asie -- Yasuyuki Hirakawa <chibao@w3.org>, +81.466.49.1170