W3C

Le W3C fête son dixième anniversaire

Un symposium rassemble experts techniques et personnalités émérites pour se pencher sur le passé et inspirer le futur

(Communiqué disponible en anglais et japonais)

http://www.w3.org/ -- 30 novembre 2004 -- Le Consortium World Wide Web (W3C) marque le dixième anniversaire de sa création par la tenue d'un symposium le 1er décembre 2004, à l'hôtel Fairmont Copley de Boston, Etats-Unis. W3C10 rassemble techniciens du Web et de l'Internet de tous horizons pour à la fois se souvenir des origines du W3C et réfléchir sur le futur du Web ainsi que du rôle du W3C au cours de la prochaine décennie.

Le Web a 15 ans et le W3C souffle ses 10 bougies

C'est en mars 1989 que Tim Berners-Lee écrit une note qui deviendra le fondement du World Wide Web. Il est alors employé par le CERN (l'Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire), et c'est avec l'accord de son superviseur feu Mike Sendall et le soutien de ses collègues de travail, dont Robert Cailliau, que l'invention de Tim Berners-Lee réussit à faire exploser le nombre de serveurs d'un seul au CERN (1990) à des millions et des millions à ce jour.

Déjà à cette époque, Berners-Lee pressentait le potentiel énorme de croissance que rendent possible les technologies ouvertes et l'adoption par consensus de protocoles et de standards. Le CERN accepta de distribuer gratuitement le code de Tim, mais la question se posait de savoir qui pourrait assurer que les standards et protocoles seraient développés, disséminés et utilisés pour qu'il n'existe qu'un seul Web, et ainsi éviter la fragmentation.

C'est avec l'aide de feu Michael Dertouzos du Laboratoire d'Informatique du MIT que Berners-Lee crée le Consortium World Wide Web (W3C) en octobre 1994. La mission première du consortium était de « mener le Web à son potentiel maximal ». Ceci s'est réalisé de deux manières. Tout d'abord, le W3C a développé des recommandations techniques que l'industrie adopte comme standards Web, tels qu'HTML (Hypertext Markup Language), les feuilles de style CSS (Cascading Style Sheets) et XML (Extensible Markup Language). XML a permis de créer de nouveaux formats graphiques et multimédia (SVG et SMIL), ainsi que des applications pour les terminaux mobiles, comme VoiceXML 2 et XHTML Basic. Le W3C joue également un rôle central dans le développement du Web sémantique. Enfin, le W3C a eu un impact sur le Web avec la création de procédures et de pratiques encourageant une mise en application et une croissance des technologies Web pour le plus grand nombre, comme l'initiative pour l'accessibilité du Web, l'activité Internationalisation et son règlement relatif aux brevets (Patent Policy).

Le programme de W3C10 tourné à la fois vers le passé et le futur

Pour fêter son dixième anniversaire, le W3C organise un symposium le 1er décembre pour ses membres et des personnalités invitées. Les thèmes de réflexion abordés tout au long de la journée se rapporteront à l'impact qu'a eu le Web, au rôle central du W3C dans son développement, et aux risques et possibilités pour le Web dans le futur.

« Cet anniversaire permet d'apprécier le formidable impact du Web et le rôle du W3C en tant que gardien du Web » explique Tim Berners-Lee, directeur du W3C. « J'espère que cela va encourager davantage de collaboration, de créativité et de compréhension dans le monde entier. »

Le symposium sera animé par Bob Metcalfe, inventeur d'Ethernet et pionnier d'Internet. Le programme très riche de la journée sera équilibré entre réflexions portant sur le passé, et projections dans le futur. Certaines sessions se rapportent aux balbutiements du Web et à l'émergence du W3C, en s'appuyant sur des exemples concrets de répercussions commerciales et sociétales du Web. D'autres examinent l'impact des standards du Web dans la perspective de nouveaux développements technologiques et de problèmes demandant à être résolus.

« W3C10 rassemble pionniers, développeurs, implémenteurs et utilisateurs de technologies Web. Tous ces acteurs échangeront leurs histoires sur le passé et leurs rêves pour le futur, » explique Steve Bratt, directeur général du W3C. « Cela promet d'être un évènement à la fois intense et passionnant. »

Les sponsors W3C10 sont d'origines diverses

W3C10 bénéficie du parrainage généreux de Membres W3C et d'autres organisations extérieures. Il s'agit des sponsors Platine, MIT Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory (CSAIL), HP et Microsoft Corporation ; des sponsors Or, Adobe Systems, Amadeus e-Travel, BEA Systems, Google, IBM, ILOG et INRIA ; et des sponsors Argent, Billiotek srl, CERN, Digital Enterprise Research Institute (DERI), IONA Technologies, Intervoice, Nokia, Sogei et Uncover the Net.

À propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le W3C a été créé pour mener le Web à son plein potentiel en développant des protocoles communs qui facilitent son évolution et assurent son interopérabilité. C'est un consortium industriel international, piloté conjointement par le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France, l'Université de Keio au Japon, et le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis. Les services fournis par le Consortium se composent de : la constitution et la mise à disposition d'informations concernant le World Wide Web à destination des développeurs et des utilisateurs ; la mise en œuvre de logiciels permettant d'incorporer et de promouvoir les standards ; la mise en place de diverses applications prototypes visant à démontrer l'utilisation des nouvelles technologies. Le Consortium compte plus de 350 Membres. Pour plus d'informations sur le Consortium World Wide Web, consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/.

Contacts Presse W3C :
Ameriques et Australie -- Janet Daly, <janet@w3.org>, +1.617.253.5884 ou +1.206.228.1097
Europe, Afrique et Moyen-Orient -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.492.38.75.94
Asie -- Yasuyuki Hirakawa, <chibao@w3.org>, +81.466.49.11.70