W3C

Importante étape franchie avec HTML5, standard de la plateforme Web

La prochaine génération de technologies Web s'appuie sur un socle fondateur stable



Le 28 octobre 2014 — Le Consortium World Wide Web (W3C) publie la recommandation HTML5, cinquième révision majeure du format de création de sites et d'applications Web, et clef de voute de la plateforme Web. L'industrie, comme les développeurs d'applications Web, vont pouvoir s'appuyer sur les fonctionnalités puissantes d'HTML5 pour les années à venir. Le standard HTML5 est aujourd'hui pris en charge sur une grande variété de terminaux, permettant d'abaisser le coût de création d'applications riches pour le bénéfice des utilisateurs du monde entier.

« Il nous paraît aujourd'hui naturel de regarder une vidéo directement dans son navigateur Web, ou encore d'accéder au Web sur son téléphone, » précise Tim Berners-Lee, directeur du W3C. « Nous nous attendons à pouvoir partager des photos, faire du shopping, lire le journal, et accéder à des informations partout, et sur tout type de terminal. Bien qu'invisibles pour la plupart des utilisateurs, HTML5 et la plateforme Web sont à l'origine de leurs attentes croissantes. »

Grâce à HTML5, le Web intègre l'audio et la vidéo sans plugins, et propose des interfaces de programmation graphiques notamment utiles pour les jeux. HTML5 permet aussi le support natif de dessins vectoriels (SVG) et notations mathématiques (MathML). Les annotations essentielles à la typographie asiatique (Ruby), et une meilleure accessibilité des contenus dynamiques riches, font partie de beaucoup d'autres fonctionnalités offertes par HTML5.

HTML5 est très largement déployé

HTML5 est utilisé depuis des années. Selon une étude de Vision Mobile publiée en 2014, 42% des 10 000 développeurs interrogés utilisent une combinaison d'HTML, CSS et JavaScript pour tout ou partie de leurs applications Web mobiles. Le cabinet Gartner a identifié HTML5 comme faisant partie des dix technologies mobiles les plus importantes pour 2015 et 2016, faisant d'HTML5 « une technologie essentielle pour les organisations qui offrent des applications sur de multiples plateformes. »

Pour atteindre l'objectif qu'ont HTML5 et la plateforme Web de « développer une fois, et déployer partout », la communauté du W3C s'est attelée à augmenter la suite de tests pour HTML5. Depuis que le W3C a annoncé la définition complète d'HTML5, il y a presque deux ans de cela, la suite a dépassé le cap de 100 000 tests et continue de croître. Le projet « Test The Web Forward » et la communauté qui l'entoure jouent aujourd'hui un rôle majeur dans l'interopérabilité de la plateforme Web.

Avec la publication de la Recommandation HTML5, les développeurs de logiciels bénéficient de la licence libre de droits pour les brevets concernant HTML5 de la part de plus de soixante sociétés, en accord avec les règles de la politique de brevets du W3C. Permettre à la technologie Web d'être utilisée sans versement de redevances est un aspect fondamental qui fait de la plateforme Web un vecteur d'innovation.

Prochain chantier : définir les bases pour le développement d'applications Web

Bien que la spécification HTML5 soit largement déployée et populaire parmi les développeurs, nous avons encore beaucoup à faire pour atteindre l'une des promesses de la plateforme Web  : réduire le coût de développement d'applications puissantes et multi-plateformes. Dans un récent billet, Jeff Jaffe, CEO du W3C, indique : « Maintenant qu'HTML5 est là, le W3C va faire davantage pour renforcer les parties de la plateforme Web dont les développeurs ont le plus besoin pour réussir. » Pour démarrer les discussions et s'accorder sur les priorités, Jeff Jaffe énumère les bases à renforcer pour le développement d'applications Web :

Le W3C discutera cette semaine de ce nouveau cadre de travail et de son impact lors de la réunion annuelle de ces adhérents (TPAC).

Des fondations plus solides permettront également d'intégrer plus facilement de nouvelles fonctionnalités pour le Web. Ces dernières sont proposés chaque jour, que ce soit au sein du W3C ou via la communauté. Le W3C croît de plus en plus pour répondre aux divers cas d'utilisation comme les paiements Web, l'automobile connectée, l'édition numérique, les télécommunications et les industries de divertissement (TV, cinéma, etc.). Dans le même temps, 4500 ingénieurs socialisent de nouvelles idées pour le Web dans plus de 180 groupes communautaires et commerciaux.

Remerciements

Le W3C tient d'abord à remercier Ian Hickson (Google), l'architecte principal du standard HTML5, qui a produit des contributions essentielles au langage HTML.

Le W3C remercie ensuite les co-dirigeants du groupe de travail HTML Paul Cotton (Microsoft), Sam Ruby (IBM), et Maciej Stachowiak (Apple) pour leur leadership qui a permis d'amener HTML5 jusqu'en statut de recommandation, ainsi que l'intégralité des participants au groupe de travail pour leurs contributions.

Le W3C remercie également :

À propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) est un consortium international dont les organisations membres, une équipe à plein temps et le public collaborent au développement des standards du Web. Le W3C poursuit sa mission essentiellement par la création de standards Web et de directives visant à assurer au Web une croissance à long terme. La plate-forme Web ouverte est la priorité majeure actuelle. Plus de 400 organisations adhèrent au consortium. Le W3C est piloté conjointement par le Laboratoire d’Informatique et d’Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux États-Unis, le Groupement  de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France, l’université de Keio au Japon et l’université de Beihang en Chine, et possède plusieurs bureaux dans le monde. Pour plus d’informations, merci de consulter l’adresse suivante : http://www.w3.org/

En 2014, nous fêtons à la fois le 20ème anniversaire du W3C et le 25ème anniversaire du l'invention du Web par Tim Berners-Lee.

Contact presse

Ian Jacobs, <ij@w3.org>, +1.718.260.9447