W3C Home

Le Consortium World Wide Web publie une recommandation sur DOM Niveau 1

Cette recommandation est synonyme dinteropérabilité pour les pages Web dynamiques et les applications XML

(also available in Dutch, English, German, Japanese and Swedish )

Contact
Josef Dietl, <jdietl@w3.org>, +33 4.92.38.79.72
America --
Ian Jacobs, <jacobs@w3.org>, +1.212.684.1814
Europe --
Ned Mitchell, <ned@ala.com>, +33 1 43 22 79 56
Andrew Lloyd, <allo@ala.com>, +44 127 367 5100
Asia --
Yumiko Matsubara, <matsubara@w3.org>, +81.466.49.1170

http://www.w3.org/ -- 1er octobre 1998 -- Poursuivant son objectif de réaliser le plein potentiel du Web, le Consortium World Wide Web (W3C) publie aujourdhui la spécification Document Object Model Niveau 1, quil présente comme une recommandation. Cette spécification constitue le résultat dun accord de lindustrie sur une API (Applications Programming Interface) standard pour la manipulation de documents et de données à travers un langage de programmation (tel que Java ou ECMAScript). Une recommandation du W3C indique quune spécification est stable, quelle contribue à linteropérabilité du Web et quelle a été passée en revue par les membres du W3C, lesquels ont émis un avis favorable pour son adoption par lindustrie.

Créée et développée par le groupe de travail Document Object Model (DOM) du W3C, cette spécification définit les fondations dune interface indépendante des plates-formes comme des langages. Cette interface vise à donner accès à un document, à sa structure et à son style et à permettre de les mettre à jour de façon dynamique. DOM Niveau 1 fournit une gamme dobjets standards permettant de représenter des documents et des données sous HTML et XML ; un modèle standard sur la façon dont ces objets peuvent être combinés entre eux ; et une interface standard permettant dy accéder et de les manipuler.« La recommandation sur DOM Niveau 1 ne fournit pas seulement aux auteurs de documents Web linteropérabilité dont ils ont besoin, elle représente également un consensus sur la façon dadapter les outils HTML et XML pour les documents et les données » a commenté Lauren Wood (SoftQuad, Inc.), présidente du groupe de travail DOM au W3C.

Le Consortium World Wide Web (W3C) a déjà commencé à travailler sur les niveaux futurs de la spécification Document Object Model. Ceux-ci fourniront des fonctionnalités supplémentaires, comme la capacité daccéder au style dun document et de le manipuler. Arnaud Le Hors, Responsable de lactivité DOM au sein du W3C a expliqué :« La recommandation sur DOM Niveau 1 est une étape majeure dans ce projet, et nous travaillons déjà à de nouvelles fonctionnalités à partir de ces fondations. »

Des acteurs essentiels de lindustrie ont apporté leur expertise au groupe de travail DOM : ArborText, IBM, iMALL, INSO, JavaSoft, Microsoft, Netscape, Novell, lObject Management Group, SoftQuad Inc, Sun, Texcell ainsi que trois personnalités invitées (James Clark, Tim Bray et Don Park).

Des Pages Web Dynamiques et Interopérables

HTML 4.0, mise au point par le Consortium World Wide Web, fournit aux auteurs de documents Web une manière standard dincorporer des scripts dans un document, mais elle ne précise pas comment ces scripts peuvent accéder au contenu du document , à sa structure et à son style et les manipuler. De nombreux constructeurs offrent dores et déjà des mécanismes avancés pour le faire, mais ces mécanismes ne peuvent pas toujours fonctionner avec les différents progiciels du marché. DOM définit une API standard qui permet aux constructeurs décrire des programmes interopérables avec les différents outils et navigateurs du marché, sans quil soit besoin dy apporter la moindre modification.

DOM permet décrire des logiciels interopérables pour le traitement de bibliothèques de balises XML

DOM na pas été conçu uniquement pour HTML. Lextensibilité inhérente à XML fait de DOM un apport encore plus précieux pour les concepteurs de documents XML. Linterface DOM standard leur permet décrire des logiciels (semblables à des plug-ins) pour le traitement personnalisé de bibliothèques de balises, et ceci de manière indépendante tant des langages que des plates-formes. Une API standard facilite le développement de modules susceptibles dêtre réutilisés dans différentes applications.

Pour plus dinformation sur DOM, consulter http://www.w3.org/DOM/


A propos du Consortium World Wide Web [W3C]

Le Consortium World Wide Web (W3C) a été créé pour pour mener le Web à son plein potentiel en développant des protocoles communs qui facilitent son évolution et assurent son interopérabilité. Cest un Consortium industriel international, piloté conjointement par le MIT Laboratory for Computer Science (MIT LCS) aux Etats-Unis pour lAmérique, lINRIA (Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique) en France pour lEurope et lUniversité de Keio University au Japon pour lAsie. Les services fournis par le Consortium incluent : la constitution et la mise à disposition dinformations concernant le World Wide Web à destination des développeurs et des utilisateurs ;

la mise en uvre de logiciels permettant dincorporer et de promouvoir les standards ; diverses applications prototypes visant à démontrer lutilisation des nouvelles technologies. Aujourdhui, le Consortium compte 280 membres.

Pour plus dinformation sur le Consortium World Wide Web, consulter ladresse suivante : http://www.w3.org/


$Date: 1999/01/21 10:13:11 $