W3C Digital World Forum

Le W3C s'engage à étudier le rôle des technologies mobiles dans la réduction de la fracture numérique

Un forum multidisciplinaire se penchera notamment sur les enjeux liés à l’accessibilité, à l’alphabétisation et au développement durable

(Communiqué disponible en anglais, japonais, ainsi que dans d'autres traductions)


http://www.w3.org/ -- Le 27 mai 2008 -- Le W3C invite des experts de différents horizons à participer à un nouveau groupe qui sera chargé d’explorer le potentiel qu’offrent les technologies mobiles pour réduire la fracture numérique. Le groupe d’intérêt Web mobile pour le développement social (MW4D) se penchera sur les difficultés rencontrées par les communautés rurales et les populations défavorisées en matière d'accès aux informations et aux technologies de la communication. Dans le cadre de la mission du W3C destinée à garantir l'accessibilité du Web à tous, le groupe d’intérêt MW4D mettra sur pied un forum multidisciplinaire pour discuter de ces problèmes.

«  Bon nombre d’études ont déjà mis en évidence l'impact positif des technologies mobiles dans les pays en voie de développement  », déclare Ken Banks, co-animateur du groupe d’intérêt MW4D et fondateur de kiwanja.net. «  Les technologies mobiles ouvrent la voie à des services financiers pour les plus pauvres, créent des perspectives d’emploi et offrent un accès à des services d'information essentiels comme les soins de santé. Nous devons résoudre un certain nombre d’enjeux importants, tels que le manque de normes associées aux équipements des utilisateurs finaux, les contraintes liées aux réseaux, le coût des services, les problèmes relatifs à l’alphabétisation, et l'identification des besoins réels des communautés rurales en termes d'accès à l'information. De tels enjeux requièrent une approche multidisciplinaire, que nous adoptons au travers de la création de ce nouveau groupe.  »

Cette étape fait partie d’un nombre croissant d’initiatives prises par le W3C en matière de développement social. La mise en place de ce groupe coïncidera avec l’atelier du W3C consacré au rôle des technologies mobiles dans la promotion du développement social, qui se tiendra à São Paulo, au Brésil, les 2 et 3 juin prochains. L’objectif de cet atelier, exposé dans un communiqué de presse antérieur, consiste à identifier les enjeux liés à la création de services électroniques sur téléphones mobiles pour le bénéfice des populations des pays en voie de développement.

Les technologies mobiles apportent l'espoir de connecter le monde entier au Web

Selon les études réalisées par GSMA et UIT (rapport GSMA de 2006 et rapport UIT de 2007), à la fin 2007 plus de 3 milliards de personnes avaient accès à un téléphone mobile et 80 % de la population mondiale bénéficiait d’une couverture réseau GSM. Ces chiffres démontrent bien que les téléphones mobiles peuvent servir de plate-forme pour les soins de santé, l’éducation, les affaires et les services administratifs dans les environnements ruraux. D’importants enjeux doivent toutefois être relevés afin de fournir un accès à ces communautés et de prendre en compte les contenus locaux dans le développement des applications.

Le nouveau groupe d’intérêt MW4D étudiera ces défis, cherchera à identifier les meilleurs moyens de les résoudre, et proposera une feuille de route axée sur le progrès. Pour réaliser cette tâche, le groupe MW4D requiert des compétences dans divers domaines, et invite à cette fin les particuliers et les entreprises possédant une expertise dans les technologies mobiles, les technologies du Web, l’ergonomie, le développement durable et la création d’entreprises à participer au projet. Le W3C recherche en particulier la participation d’ONG détenant une expertise et une expérience sur le terrain, ainsi que de spécialistes provenant des régions en voie de développement, afin de déterminer, au travers d’une approche verticale, les besoins et les exigences de la population cible.

Le W3C met sur pied ce nouveau groupe avec le soutien financier du 7e programme-cadre pour la recherche et le développement technologique (7e PC) de l’Union Européenne, dans le cadre du projet Digital World Forum. Ce projet fait partie de l’Initiative Web Mobile du W3C destinée à identifier et à résoudre les enjeux et les problèmes liés à l’accès au Web en déplacement.

À propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) est un consortium international auquel les organisations membres, une équipe à plein temps et le public travaillent ensemble au développement de standards Web. Le W3C poursuit sa mission essentiellement par la création de standards Web et de directives visant à assurer au Web une croissance à long-terme. Plus de 400 organisations sont membres du consortium. Le W3C est piloté conjointement par le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis, le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France et l'Université de Keio au Japon, et possède plusieurs bureaux dans le monde. Pour plus d'informations, merci de consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/

Contacts Presse W3C :
Amériques et Australie -- Ian Jacobs, <ij@w3.org>, +1.718.260.9447 ou +1.617.253.2613
Europe, Afrique et Moyen-Orient -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.492.38.75.94 ou +1.617.253.2613
Asie -- Yasuyuki Hirakawa <chibao@w3.org>, +81.466.49.1170