W3C

W3C mobileOK aide les utilisateurs à créer et à rechercher du contenu Web mobile

L’outil du W3C permet la vérification automatique de contenus mobileOK

(Communiqué disponible en anglais et japonais, ainsi que dans d'autres traductions)

Une liste de témoignages de soutien est également disponible.


http://www.w3.org/ -- Le 13 novembre 2007 -- Aujourd’hui, le W3C propose une nouvelle manière de créer et de rechercher du contenu Web mobile. Le W3C invite les concepteurs de sites Web à exécuter la version alpha du vérificateur W3C mobileOK pour que leurs contenus fonctionnent sur un large éventail de périphériques mobiles.

«  Il est plus facile d’afficher un site Web sur un appareil mobile dès lors que vous disposez du bon outil  », explique Dominique Hazaël-Massieux, responsable de l’initiative Web mobile du W3C. « Il est désormais possible d'atteindre un public plus large en validant votre site avec W3C mobileOK.  »

Tim Berners-Lee expliquera comment mobileOK s'inscrit dans la vision du Web mobile du W3C dans son discours intitulé « Sortir du huis clos : développer le Web mobile avec des standards ouverts », lors de la manifestation Mobile Internet World (le 14 novembre à Boston, Massachusetts, États-Unis).

Un outil qui aide les auteurs à adopter les meilleures pratiques du Web mobile

Le vérificateur W3C mobileOK exécute les tests définis dans la recommandation candidate Tests de W3C mobileOK Basic 1.0. Ces tests se fondent sur les Meilleures pratiques du Web mobile 1.0, publiées dans le cadre de l’initiative Web mobile du W3C. Les Meilleures pratiques expliquent comment réduire le coût de la conception de contenu Web et améliorer la navigation sur des appareils mobiles. Tout outil implémentant ces tests peut vérifier automatiquement si une page Web est adaptée pour les terminaux mobiles.

Le vérificateur W3C mobileOK est le tout dernier ajout à la suite de services de validation du W3C, très populaire et largement adoptée. Dans le cadre de son processus de standardisation, le W3C invite les experts du Web mobile et la communauté dans son ensemble à utiliser le vérificateur et les tests mobileOK Basic.

Une meilleure visibilité pour le contenu mobileOK dans les moteurs de recherche

Grâce au label W3C mobileOK, les moteurs de recherche peuvent encore mieux adapter les résultats pour un environnement mobile, dans l'intérêt des auteurs et du public. Lors du séminaire sur les standards du mobile Web, qui se tient ce jour au Mobile Internet World, Sean Owen, de Google, montrera comment le vérificateur a été développé avec la perspective des moteurs de recherche.

Les chefs de file l’ont déjà mis en œuvre et sollicitent le retour d’informations des utilisateurs

Les organisations membres du W3C et les sponsors de l’initiative Web mobile, participant au groupe de travail Meilleures pratiques du Web mobile qui ont développé les Tests de base W3C mobileOK 1.0 et le vérificateur W3C mobileOK, sont  : Afilias  ; Akmin  ; ANEC (European Association for the Co-ordination of Consumer Representation in Standardisation)  ; AOL  ; AT&T  ; Bytemobile  ; Centre for Development of Advanced Computing (CDAC)  ; Citigroup  ; Deutsche Telekom AG  ; Electronics and Telecommunications Research Institute (ETRI)  ; elmundo.es  ; ERICSSON  ; Family Online Safety Institute  ; France Telecom  ; FSTC (Financial Services Technology Consortium)  ; Fundación CTIC  ; Fundación ONCE  ; Go Daddy.com  ; Google  ; HiSoftware  ; HP  ; Indus Net Technologies  ; Infraware  ; Institute of Informatics & Telecommunications (IIT), NCSR  ; International Webmasters Association / HTML Writers Guild (IWA-HWG)  ; Microsoft Corporation  ; mTLD Top Level Domain  ; NeoMtel  ; Nokia  ; Novarra  ; NTT DoCoMo  ; Openwave Systems  ; Opera Software  ; Reuters  ; Samsung Electronics Co.  ; Segala  ; Sevenval AG  ; SK Telecom  ; Telecom Italia SpA  ; Telefónica  ; University of Helsinki  ; Vishwak Solutions Pvt.  ; Vodafone et Volantis Systems.

À propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) est un consortium international auquel les organisations membres, une équipe à plein temps et le public travaillent ensemble au développement de standards Web. Le W3C poursuit sa mission essentiellement par la création de standards Web et de directives visant à assurer au Web une croissance à long-terme. Plus de 400 organisations sont membres du consortium. Le W3C est piloté conjointement par le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis, le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France et l'Université de Keio au Japon, et possède plusieurs bureaux dans le monde. Pour plus d'informations, merci de consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/

Contacts Presse W3C :
Amériques et Australie -- Janet Daly, <janet@w3.org>, +1.617.253.5884 ou +1.617.253.2613
Europe, Afrique et Moyen-Orient -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.492.38.75.94
Asie -- Yasuyuki Hirakawa <chibao@w3.org>, +81.466.49.1170