W3C

Le W3C définit un nouveau standard relatif au contenu Web internationalisé

ITS 1.0 ouvre la voie vers l'interopérabilité des langages de balisage

(Communiqué disponible en anglais et japonais, ainsi que dans d'autres traductions)


http://www.w3.org/ -- 3 avril 2007 -- Le dernier standard Web établi par le W3C, « Internationalization Tag Set (ITS) 1.0 », facilite la création de contenu XML internationalisé. Ce contenu peut être adapté, à peu de frais, aux exigences de langue, de culture et autres, d'un marché cible donné ; ce processus est appelé localisation. Utilisé pour créer de toutes pièces un schéma XML internationalisé, pour ajouter des fonctions à un schéma existant ou pour améliorer l'internationalisation de contenus existants, ITS 1.0 permet de créer du XML utilisable dans le monde entier.

« Les utilisateurs internationaux et les personnes chargées de localiser les documents sont trop souvent confrontés à des problèmes de format dus au non-respect des contraintes d'internationalisation au cours de la conception d'un schéma XML », explique Richard Ishida, responsable de l'activité Internationalisation du W3C. « Les développeurs ne sont généralement pas au courant de ces contraintes, ou ils ne les respectent que partiellement et de manière incohérente d'un schéma à un autre. ITS est là pour les aider, qu'ils créent un nouveau schéma ou modifient un schéma existant. »

ITS 1.0, composant essentiel d'un Web réellement international

ITS 1.0 répond à de nombreux besoins en termes d'internationalisation, notamment la possibilité d'identifier la langue d'un document, de préciser sa directivité (par exemple, de droite à gauche en hébreu et en arabe, ou mixte), de fournir des annotations Ruby (utilisées dans les documents d'Asie orientale pour indiquer la prononciation ou spécifier un bref commentaire) et d'indiquer si le contenu doit être traduit (information essentielle pour ceux qui créent des outils de localisation).

Un schéma XML internationalisé doit tenir compte de ces exigences, entre autres, de préférence au cours de la phase initiale du processus de conception. Avec ITS 1.0, les concepteurs de schémas XML peuvent créer des schémas respectant les contraintes de localisation, à moindre coût, en réutilisant les structures « prédéfinies » d'ITS 1.0, telles que l'attribut « its:dir » qui précise la directivité d'un texte.

ITS 1.0 permet également d'améliorer l'internationalisation de documents XML existants, sans les modifier. Il suffit pour cela de décrire la façon dont les fonctions du format existant sont mises en relation avec les fonctions ITS 1.0 correspondantes. Une fois cette association créée à l'aide des puissantes fonctions d'ITS 1.0, les outils de localisation qui prennent en charge ITS 1.0 peuvent être étendus, à peu de frais, pour gérer les contenus existants, y compris ceux en XHTML, DocBook et DITA. En offrant un standard un standard qui prend en charge les exigences de localisation, ITS 1.0 facilite également la création d'outils de localisation et réduit son coût.

ITS 1.0 respecte les exigences en matière de coopération internationale

Lors de la création d'ITS 1.0, l'équipe chargée de l'activité Internationalisation a pris en compte les divers besoins en termes d'internationalisation et de localisation des développeurs de schémas (nouveaux ou existants), des fournisseurs d'outils de gestion de contenu et des fournisseurs de contenu. ITS 1.0 a été développé en liaison avec les efforts de normalisation dans le secteur de la localisation (XLIFF TC pour OASIS et, OSCAR SIG pour LISA, par exemple).

À propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) est un consortium international auquel les organisations membres, une équipe à plein temps et le public travaillent ensemble au développement de standards Web. Le W3C poursuit sa mission essentiellement par la création de standards Web et de directives visant à assurer au Web une croissance à long-terme. Plus de 400 organisations sont membres du consortium. Le W3C est piloté conjointement par le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis, le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France et l'Université de Keio au Japon, et possède plusieurs bureaux dans le monde. Pour plus d'informations, merci de consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/

Contacts Presse W3C :
Amériques et Australie -- Janet Daly, <janet@w3.org>, +1.617.253.5884 ou +1.617.253.2613
Europe, Afrique et Moyen-Orient -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.492.38.75.94
Asie -- Yasuyuki Hirakawa <chibao@w3.org>, +81.466.49.1170