W3C

Le W3C publie les meilleures pratiques pour le Web mobile en recommandation candidate

Les acteurs clés de l'industrie encouragent les développeurs à tester ces règles dans la création de contenu Web pour qu'il n'y ait qu'"un seul Web"

(Communiqué disponible en anglais et japonais, ainsi que dans d'autres traductions).

Une liste de témoignages de soutien est également disponible.


http://www.w3.org/ -- 27 juin 2006 -- Le consortium World Wide Web (W3C) a atteint aujourd'hui une étape importante dans son objectif d'offrir la même facilité d'utilisation du Web sur un mobile que sur un ordinateur de bureau. Le W3C vient en effet de publier un guide des meilleures pratiques du Web mobile en statut de recommandation candidate, qui témoigne du large consensus dont a bénéficié ce document sur un plan technique.

Le W3C invite maintenant la communauté des développeurs à mettre en oeuvre ces meilleures pratiques. Les acteurs clés de l'industrie ont manifesté leur soutien à ces règles qui expliquent comment développer des sites Web fonctionnant sur des terminaux mobiles. « Il y a une grande variété de terminaux, mais un seul Web », indique Daniel Appelquist, animateur du groupe de travail sur les meilleures pratiques du Web mobile. « Cet ensemble de règles, décrivant la manière de créer du contenu qui peut être reçu sur une quantité de terminaux de types très différents, sans avoir à modifier ce contenu en fonction du terminal, représente un gain de temps et d'argent pour les développeurs et les entreprises, et de surcroît permet de ne pas mettre en danger le Web. »

Le W3C énumère principes et techniques pour une meilleure présentation du contenu Web

Le document sur « Les meilleures pratiques du Web mobile 1.0 » présente l’expérience condensée des nombreux partenaires du Web mobile sous forme de conseils pratiques pour la création de contenus qui puissent parfaitement fonctionner sur les terminaux mobiles. Les auteurs et autres producteurs de sites Web peuvent y trouver des instructions permettant de créer du contenu qui rend la consultation agréable sur des terminaux mobiles et d'éviter les pièges tels que les « pop-up » et le défilement page par page.

Vérificateur de règles et Wiki disponibles pour les développeurs de Web mobile

Le W3C invite les concepteurs de sites Web et de systèmes de gestion de contenu à lire ces règles, à les mettre en oeuvre et à en tester les résultats avec la version alpha d'un vérificateur de règles.

Afin de renforcer la communauté des développeurs de Web mobile, le W3C a aussi lancé un Wiki afin d'y collecter des observations et des suggestions sur les techniques et les expériences d'implémentation des meilleures pratiques du Web mobile 1.0.

Les meilleures pratiques du Web mobile bénéficient d'un large soutien des industriels et associations de consommateurs

« Les meilleures pratiques du Web mobile 1.0 » ont été élaborées par un groupe de travail réunissant des représentants d’une trentaine d’organisations : Afilias Limited, America Online, Inc. (AOL), ANEC European Association for the Co-ordination of Consumer Representation in Standardisation, Argo Interactive Ltd, AT&T, Electronics and Telecommunications Research Institute (ETRI), elmundo.es, Ericsson, France Telecom, Fundación CTIC (Centro Tecnológico para el Desarrollo en Asturias de las Tecnologías de la Información y la Comunicación), Fundación ONCE, Go Daddy.com, Google, Inc., Indus Net Technologies, International Webmasters Association / HTML Writers Guild (IWA-HWG), Internet Content Rating Association, Microsoft Corporation, dotMobi (mTLD Top Level Domain, Ltd.), Nokia, NTT DoCoMo, Openwave Systems Inc., Opera Software, Segala, Sevenval AG, T-Online International AG, The Boeing Company, TIM Italia SpA, University of Helsinki, Vodafone et Volantis Systems Ltd.

Ce travail fait partie de l’Initiative Web mobile (MWI) du W3C qui bénéficie du soutien de dix-neuf sponsors, dont des acteurs clés de la chaîne de production du mobile : Afilias, Argogroup, Bango.net, Drutt Corporation, dotMobi, Ericsson, France Telecom, HP, Jataayu Software, MobileAware, Nokia, NTT DoCoMo, Opera Software, TIM Italia, RuleSpace, Segala, Sevenval, Vodafone, et Volantis.

À propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) est un consortium international auquel les organisations membres, une équipe à plein temps et le public travaillent ensemble au développement de standards Web. Le W3C poursuit sa mission essentiellement par la création de standards Web et de directives visant à assurer au Web une croissance à long-terme. Plus de 400 organisations sont membres du consortium. Le W3C est piloté conjointement par le Laboratoire d’Informatique et d’Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis, le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France et l’Université de Keio au Japon, et possède plusieurs bureaux dans le monde. Pour plus d'informations, merci de consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/

Contacts Presse W3C :
Amériques et Australie -- Janet Daly, <janet@w3.org>, +1.617.253.5884 ou +1.617.253.2613
Europe, Afrique et Moyen-Orient -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.492.38.75.94 ou +33 6 76 86 33 41
Asie -- Yasuyuki Hirakawa <chibao@w3.org>, +81.466.49.1170