W3C

Le W3C lance une « initiative Web mobile »

Les acteurs clés de l'industrie joignent leurs efforts pour améliorer l'expérience mobile des utilisateurs

(Communiqué disponible en anglais et japonais, ainsi que dans d'autres traductions)

Une liste de témoignages de soutien est également disponible.


Chiba, Japon -- 11 mai 2005 -- C'est en ouverture de la conférence WWW2005 que le consortium World Wide Web (W3C) annonce le lancement de l'initiative Web mobile (MWI). L'objectif de cette initiative est de rendre l'accès au Web aussi simple et aussi pratique sur un terminal mobile que sur un terminal fixe.

« L'accès au Web depuis les terminaux mobiles a été déconsidéré depuis trop longtemps, » explique Tim Berners-Lee, directeur du W3C. « MWI reconnaît le terminal mobile comme un acteur de première importance, et produira des documents qui aideront les développeurs à rendre l'expérience du Web mobile profitable. »

Le potentiel des terminaux mobiles sur le Web n'a pas encore été atteint

De nombreux terminaux mobiles actuels sont déjà équipés d'un navigateur Web, et la demande en terminaux mobiles ne cesse de croître. En dépit de ces deux courants porteurs, la navigation Web depuis un terminal mobile -- comme par exemple rechercher des informations sur un produit, consulter des horaires, lire son courrier électronique, effectuer des virements bancaires -- n'est pas devenue aussi facile que prévue. Les utilisateurs trouvent souvent que leurs sites Web favoris ne sont pas accessibles ou ne sont pas aussi facilement utilisables sur leur téléphone mobile que sur leur ordinateur de bureau. Les fournisseurs de contenus ont des difficultés à créer des sites Web fonctionnant bien sur tous les types et toutes les configurations de téléphones mobiles pouvant offrir un accès au Web.

Le W3C lance l'initiative Web mobile pour faire de la navigation Web depuis les terminaux mobiles une réalité.

Le W3C s'emploie à accélérer et à améliorer l'expérience du Web mobile

Les participants de l'initiative Web mobile se concentreront dans un premier temps sur deux directions de travail : meilleures pratiques et descriptions de terminaux mobiles. La charte du groupe de travail sur les meilleures pratiques du Web mobile (Mobile Web Best Practices) a pour objectif de développer des directives sur la création de contenu, les points de contrôle et les meilleures pratiques pour aider les créateurs de contenu à développer du contenu Web fonctionnant parfaitement sur les terminaux mobiles. La charte du groupe de travail sur la description des terminaux (Device Description) a pour tâche de développer des solutions améliorées de description de terminaux, c'est à dire, une base de données de descriptions utilisables par les auteurs de contenu afin de l'adapter à un terminal particulier.

Le W3C est déjà actif dans le domaine du Web mobile avec le développement de standards Web pour l'interaction multimodale et la création de contenu indépendamment des terminaux, ainsi que pour les profils de terminaux mobiles. Ce sont par exemple XHTML, les profils mobiles SVG et le profil mobile SMIL. La tâche de MWI sera de compléter ces efforts actuels.

Les sponsors et participants de MWI sont des acteurs clés de l'industrie des technologies Web et mobile

Les membres W3C impliqués comme sponsors fondateurs de l'initiative Web mobile sont France Telecom, HP, MobileAware, Segala M Test, Vodafone et Volantis. Ils bénéficient d'avantages uniques, dont celui de participer au comité de pilotage MWI. Ce dernier est chargé de définir les directions de travail de MWI et de proposer de nouvelles actions. Tous les membres du W3C sont invités à considérer leur participation à MWI en tant que fondateurs, et ce jusqu'au 1er juillet 2005.

Les efforts entre organisations pertinentes devront être coordonnés

MWI est chargé d'établir des liens de coopération entre des groupes correspondants, parmi lesquels l'Open Mobile Alliance (OMA) et 3GPP. Ces liens aideront à vérifier que les besoins des utilisateurs ont bien été déterminés et que les efforts conjugués de MWI et de ces groupes sont bien complémentaires.

À propos du Consortium World Wide Web [W3C]

Le W3C a été créé pour mener le Web à son plein potentiel en développant des protocoles communs qui favorisent son évolution et assurent son interopérabilité. C'est un consortium international industriel piloté conjointement par le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis, le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France et l'Université de Keio au Japon. Les services fournis par le consortium se composent de : la constitution et la mise à disposition d'informations concernant le World Wide Web à destination des développeurs et des utilisateurs ; la mise en œuvre de logiciels permettant d'incorporer et de promouvoir les standards ; la mise en place de diverses applications prototypes visant à démontrer l'utilisation des nouvelles technologies. Aujourd'hui, plus de 350 organismes sont membres du consortium. Pour plus d'informations sur le consortium World Wide Web, merci de consulter l'adresse suivante: http://www.w3.org/

Contacts Presse W3C :
Amériques et Australie -- Janet Daly, <janet@w3.org>, +1.617.253.5884 ou +1.617.253.2613
Europe, Afrique et Moyen-Orient -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.492.38.75.94 ou +81 90 12 08 04 57
Asie -- Yasuyuki Hirakawa <chibao@w3.org>, +81.466.49.1170