W3C

Le W3C publie la Recommandation CC/PP 1.0

Ce nouveau standard W3C favorise la distribution de contenu Web vers un large éventail de terminaux

(communiqué disponible en anglais et en japonais)

Des témoignages de soutien sont également disponibles.


http://www.w3.org/ — 15 janvier 2004— Le Consortium World Wide Web (W3C) annonce la publication de la recommandation Capacités Combinées/Profils de Préférences (CC/PP): Structure et Vocabulaires 1.0. CC/PP 1.0 est un environnement qui permet d'exprimer les capacités d'un terminal, les préférences utilisateurs et le contexte d'utilisation. Un profil CC/PP est un ensemble d'informations, utilisant RDF (Resource Description Framework), fournies par le client pour piloter l'adaptation du contenu Web demandé.

Le statut de Recommandation W3C, équivalent à un standard Web, indique que le document est stable, et qu'il contribue à l'interopérabilité du Web. Il a été revu et approuvé par les membres W3C qui préconisent une large adoption par l'industrie.

L'obtention d'un Web indépendant des terminaux demande une communication améliorée entre utilisateurs et serveurs

L'un des objectifs primordiaux du W3C est l'accès universel au Web. Les utilisateurs doivent être capables d'utiliser l'outil ou le terminal de leur choix pour accéder à du contenu Web. Mais cela doit s'accompagner de moyens appropriés vis à vis de leurs capacités matériel, logiciel, langue d'origine, culture, lieu géographique ou encore aptitude physique. CC/PP fournit un format standard de description d'informations permettant ainsi à tout terminal Web de communiquer de façon détaillée ces capacités à un serveur donné.

En d'autres termes, cela signifie qu'il y avait un réel besoin de mettre au point un standard pour qu'un téléphone mobile puisse s'exprimer ainsi : « Je suis un téléphone mobile et la taille d'affichage de mon écran ne me permet pas de visualiser un site Web avec cadres. Merci de me fournir un contenu Web sous forme de listes ». Ceci constitue un exemple de contexte de distribution de contenu, où les caractéristiques du terminal, les préférences utilisateur et ses contraintes, créent des conditions sur la manière dont le contenu Web sera délivré.

CC/PP fournit le fondement de l'indépendance vis à vis des équipements capables de se connecter au Web

C'est précisément le but de CC/PP, qui comme environnement extensible, peut être utilisé pour communiquer le contexte de distribution de contenu Web pour un terminal donné.

« CC/PP jour un rôle vital en encourageant la facilité d'accéder au Web à partir d'un incroyable éventail de terminaux, » explique Rhys Lewis, responsable du groupe de travail Device Independence (DIWG) où a été développé CC/PP.

« Il y a maintenant une variation énorme dans les capacités entre, d'une part, les équipements les plus petits et les plus portables capables de se connecter au Web, et d'autre part, les stations de travail et ordinateurs individuels classiques. Entre ces deux extrêmes, il y a de nombreux autres terminaux qui peuvent accéder au Web, comme les systèmes de télévision interactive, les assistants personnels, les téléphones intelligents et les appareils domestiques ».

« En fournissant un environnement d'optimisation de distribution de contenu stable, CC/PP fournit le fondement d'un Web indépendant des terminaux, et augmente leurs capacités d'interaction avec les contenus Web, » explique Lewis. « Comme CC/PP utilise les descriptions actuellement disponibles, nous pouvons prévoir de facilement partager des profils existants, ainsi que de combiner et créer de nouveaux autres profils au fur et à mesure que de nouveaux terminaux apparaissent sur le marché ».

CC/PP résout les problèmes de négociation de contenu Web

La négociation de contenu existe depuis longtemps sur le Web, comme partie du protocole HTTP. Ses applications pratiques ont souvent été limitées car HTTP a été conçu pour la description de navigateurs, et non pas celle des utilisateurs, des contextes et des terminaux. En autorisant desdescriptions complexes et complètes des contextes de distribution, CC/PP fournit des informations nécessaires pour adapter les contenus Web aux besoins des utilisateurs.

CC/PP a été développé au moment de l'émergence des téléphones mobiles. La spécification prend en compte leurs caractéristiques spécifiques, notamment une bande passante réduite. Ainsi, les clients ont le choix de fournir leurs informations CC/PP sous la forme d'un lien (URI) qui pointe simplement sur une page Web contenant le détail de ces informations.

CC/PP s'appuie sur le Web Sémantique

CC/PP utilise RDF, l'une des spécifications clés du Web Sémantique. CC/PP est la première recommandation qui est fondée sur RDF. L'utilisation de RDF pour CC/PP présente de nombreux avantages :

CC/PP joue déjà un rôle crucial dans le Web Mobile

La spécification CC/PP a été conçue en coopération avec d'autres organisations de standardisation.

La spécification Profil des Agents Utilisateurs (UAProf), développée par l'Open Mobile Alliance (et avant par le WAP Forum), est un vocabulaire CC/PP dédié à la description de téléphones mobiles. A ce jour, des millions de téléphones mobiles sont en conformité avec cette spécification UAProf, et fournissent des descriptions CC/PP de leurs capacités aux serveurs Web.

Dans leur groupe d'experts JSR 188, JCP (le Java Community Process) a développé une interface de programmation (API) Java pour CC/PP, permettant à un serveur Web Java d'accéder à et d'utiliser l'information CC/PP fournie par un terminal client. Ce travail a été publié en octobre 2003, et il y a de fortes chances pour qu'il y ait une augmentation significative du nombre de serveurs Web comprenant et utilisant des informations CC/PP.

Les prochaines étapes sont l'intégration de la nouvelle version de RDF, et le développement de protocoles et de règles de traitement associées aux profils CC/PP

Après la finalisation du document Structure et Vocabulaires CC/PP 1.0, le groupe de travail Device Independence prévoit de travailler sur une révision de cette spécification pour inclure l'utilisation de la dernière version de RDF, actuellement en cours de développement dans le groupe de travail RDF Core du W3C. Le groupe de travail Device Independence développe également la spécification Protocoles et Règles de Traitement CC/PP. Cela va permettre de standardiser la façon dont les informations CC/PP sont transmises au serveur en utilisant différents types de protocoles tels que HTTP ou SOAP. Ce document montrera également comment les relais intermédiaires (ou proxies) peuvent modifier les profils CC/PP en ajoutant leur propres caractéristiques ainsi que tous les autres aspects liés à la modification et au traitement de ces informations.

Des acteurs clés de l'industrie ont participé dans le groupe de travail Device Independence

Le groupe de travail Device Independence du W3C a été le lieu de rencontre de responsables industriels et technologiques pour l'étude des problèmes liés à l'édition unique de contenu Web, ainsi que son adaptation et sa présentation. Le groupe de travail est composé des Membres W3C et d'experts invités suivants : Boeing ; Daimler Chrysler Research ; Ericsson ; HP ; IBM ; INRIA ; MobileAware Ltd. ; Nokia ; NTT DoCoMo ; Panasonic ; SAP AG ; Sky Co., Ltd. ; Sony Corporation ; Sun Microsystems et Volantis Systems Ltd.

A propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) a été créé pour mener le Web à son plein potentiel en développant des protocoles communs qui facilitent son évolution et assurent son interopérabilité. C'est un consortium industriel international, piloté conjointement par le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France, l'Université de Keio au Japon, et le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis. Les services fournis par le Consortium se composent de : la constitution et la mise à disposition d'informations concernant le World Wide Web à destination des développeurs et des utilisateurs ; la mise en oeuvre de logiciels permettant d'incorporer et de promouvoir les standards ; la mise en place de diverses applications prototypes visant à démontrer l'utilisation des nouvelles technologies. Aujourd'hui, le Consortium compte près de 400 Membres. Pour plus d'informations sur le Consortium World Wide Web, consulter l'adresse suivante  : http://www.w3.org/.

Contacts Presse :

Amériques et Australie -- Janet Daly, <janet@w3.org>, +1.617.253.5884 ou +1.617.253.2613
Asie -- Yasuyuki Hirakawa <chibao@w3.org>, +81.466.49.1170
Europe -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.492.38.75.94