W3C

Le W3C publie la recommandation sur les Règles d'Accessibilité des Agents Utilisateurs 1.0

UAAG 1.0, dernier né des guides édités par l'Initiative pour l'Accessibilité du Web (WAI), aide les développeurs à créer des navigateurs Web et des lecteurs multimédia accessibles

(communiqué disponible en anglais et en japonais)

Des Témoignages de soutien et une liste de Questions Fréquemment Posées (FAQ) sur UAAG 1.0 sont également disponibles.


http://www.w3.org/ -- 17 décembre 2002 -- Le Consortium World Wide Web (W3C) vient de publier la recommandation sur les Règles d'Accessibilité des Agents Utilisateurs (User Agent Accessibility Guidelines 1.0 - UAAG 1.0). Ayant bénéficié d'une collaboration et d'un accord, fondé sur le consensus, entre la communauté des personnes handicapées et les développeurs, ces règles aident ces derniers à concevoir et à rendre accessible tout type de logiciel utilisé pour accéder à des informations sur le Web, comme des navigateurs ou encore des lecteurs multimédia.

Le statut de Recommandation W3C indique que la spécification est stable, et qu'elle contribue à l'interopérabilité du Web. Cette recommandation a été revue et approuvée par les membres du W3C qui préconisent une large adoption.

"Navigateurs et lecteurs multimédia sont les portes d'entrée du Web pour les utilisateurs. Et quand ces outils ne sont pas utilisables par des personnes handicapées, c'est comme si on fermait ces portes sans en fournir les clés," note Tim Berners-Lee, Directeur du W3C. "Depuis plus de cinq ans, les experts techniques et les experts du domaine du handicap de l'Initiative pour l'Accessibilité du Web ont fourni des règles bien définies pour, d'une part, rendre le contenu Web accessible, et d'autre part, concevoir des outils d'édition qui vont produire ce contenu, et ce de manière automatique. Aujourd'hui, avec l'annonce sur les Règles d'Accessibilité des Agents Utilisateurs, les développeurs ont les outils qu'il faut pour créer des navigateurs Web et des lecteurs multimédia plus utiles pour plus de personnes."

Le Web est pour tous - contenus, éditeurs, navigateurs, et lecteurs multimédia doivent être accessibles

Le Web a créé des occasions sans précédent pour tous, et dans le monde entier, puisqu'il y est possible d'apprendre, de travailler, de faire ses courses, de jouer, et de communiquer entre individus ; et ce d'autant plus pour les personnes présentant un handicap, qui ont été souvent exclues de la plupart de ces activités. L'accès au Web par les personnes handicapées présuppose que les developpeurs Web mettent en place des produits accessibles. Les règles expliquent quels choix permettent de développer des navigateurs et des lecteurs multimédia accessibles.

Les règles UAAG 1.0, écrites pour des développeurs de logiciels, indiquent comment concevoir l'accessibilité de l'interface utilisateur, le rendu d'informations accessibles, et le choix de configuration de navigateurs et de lecteurs multimedia par les utilisateurs. Ces règles adressent également l'interopérabilité des navigateurs et des lecteurs multimédia avec les technologies d'interface et d'assistance utilisées par les personnes handicapées. UAAG 1.0, troisième volet des règles d'accessibilité, complète et termine l'ensemble des règles d'accessibilité déjà disponibles : Règles d'Accessibilité des Contenus Web (Web Content Accessibility Guidelines 1.0 - WCAG 1.0) et Règles d'Accessibilité des Outils d'Edition (Authoring Tool Accessibility Guidelines 1.0 - ATAG 1.0).

UAAG permet de créer des logiciels améliorés pour tous les utilisateurs

Les trois guides (UAAG, WCAG, ATAG) ont été développés par l'Initiative pour l'Accessibilité du Web (WAI), qui, en cinq ans, est devenu une autorité internationale en matière d'accessibilité du Web, par sa capacité à traiter les problèmes d'accessibilité pour les utilisateurs ayant un handicap (visuel, auditif, physique, mental, ou neurologique) grâce à la prise en compte de l'indépendance vis à vis des terminaux et de la multimodalité. Ensemble, ces trois groupes de règles WAI vont aider les développeurs Web à produire un Web universel, accessible à tous.

Une grande variété d'agents utilisateurs sont concernés par les règles UAAG 1.0, tels que les navigateurs HTML ou XHTML, les lecteurs multimédia, les afficheurs graphiques, et les technologies d'assistance. On peut s'attendre à ce que les logiciels conformes aux règles UAAG 1.0 soient plus flexibles, maniables, extensibles et bénéfiques à tous les utilisateurs.

De nombreuses caractéristiques d'UAAG ont déjà été implémentées dans des navigateurs et lecteurs multimédia

"Cela fait plus de cinq ans que des concepteurs de navigateurs et de lecteurs média, des développeurs de technologies d'assistance, et des experts du domaine du handicap apportent leur expertise pour la mise en place des règles UAAG 1.0," explique Jon Gunderson, responsable du Groupe de Travail Règles d'Accessibilité des Agents Utilisateurs (UAWG). "En supplément de la toute nouvelle recommandation UAAG 1.0, le groupe de travail a produit un document sur les techniques d'utilisation d'UAAG 1.0 (Techniques for UAAG 1.0) donnant des informations détaillées sur l'implémentation dans les différents langages de balises et types d'agent utilisateur, une collection de tests pour UAAG 1.0 (Test Suite for UAAG 1.0), et enfin des formulaires interactifs pour des évaluations UAAG 1.0. Ces outils vont permettre aux développeurs, aux utilisateurs et aux personnes en charge de l'achat des ces produits d'examiner l'étendue des améliorations dans l'accessibilité des logiciels Web."

L'implémentation d'UAAG 1.0 est déjà en cours de réalisation. Le groupe de travail a pleinement utilisé sa période de Recommandation Candidate pour discuter avec les développeurs et pour dresser la liste des implémentations d'UAAG 1.0 dans différents logiciels. Cette documentation démontre la faisabilité d'UAAG 1.0, ainsi que son acceptation par le monde industriel, renforcée par la ratification et l'engagement des développeurs de navigateurs, de lecteurs multimédia, de technologies d'assistance, ainsi que des organisations gouvernementales et représentatives des personnes handicapées.

A propos de l'Initiative pour l'Accessibilité du Web (WAI)

L'Initiative pour l'Accessibilité du Web du W3C (WAI), en partenariat avec des organisations mondiales, poursuit sa mission de rendre le Web accessible à tous au travers de cinq activités :

  1. s'assurer que les technologies du Web soient compatibles avec l'accessibilité,
  2. développer des guides pour l'accessibilité des Contenus Web, des Agents Utilisateurs et des outils d'Edition,
  3. développer des outils pour évaluer et faciliter l'accessibilité,
  4. faire de l'éducation et de la promotion,
  5. se coordonner avec la recherche et le développement avancé.

L'Initiative WAI est financée en partie par : l'Institut National de la Recherche sur la Réhabilitation et les Handicaps du Département Américain de l'Education ; le Programme sur les Technologies de la Société de l'Information de la Commission Européenne ; le Bureau de l'Industrie Canadienne des Appareils d'Assistance ; Elisa Communications ; Microsoft ; IBM ; SAP ; Fondation Vérizon ; et Wells Fargo.

A propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) a été créé pour mener le Web à son plein potentiel en développant des protocoles communs qui facilitent son évolution et assurent son interopérabilité. C'est un consortium industriel international, piloté conjointement par l'Institut National de la Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA) en France, l'Université de Keio au Japon, et le MIT Laboratory for Computer Science (MIT LCS) aux Etats-Unis. Les services fournis par le Consortium se composent de : la constitution et la mise à disposition d'informations concernant le World Wide Web à destination des développeurs et des utilisateurs ; la mise en oeuvre de logiciels permettant d'incorporer et de promouvoir les standards ; la mise en place de diverses applications prototypes visant à démontrer l'utilisation des nouvelles technologies. Aujourd'hui, le Consortium compte environ 450 membres. Pour plus d'informations sur le Consortium World Wide Web, consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/

Contacts Presse :

Amériques et Australie -- Janet Daly, <janet@w3.org>, +1.617.253.5884 ou +1.617.253.2613
Asie -- Saeko Takeuchi <saeko@w3.org>, +81.466.49.1170
Europe -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.492.38.75.94