W3C IETF Pour diffusion immédiate

Web Real-Time Communications (WebRTC) transforme le paysage des communications en devenant un standard du World Wide Web Consortium (W3C) et de l'IETF (Internet Engineering Task Force)

WebRTC offre des communications vocales et vidéo riches, intéractives et en direct, n'importe où sur le Web, et stimule ainsi les interconnexions mondiales


https://www.w3.org/ et https://www.ietf.org/ — 26 janvier 2021 — Le World Wide Web Consortium (W3C) et l'Internet Engineering Task Force (IETF) ont annoncé aujourd'hui que Web Real-Time Communications (WebRTC), qui fournit la base d'une myriade de services, est maintenant un standard officiel, permettant aux communications audio et vidéo de fleurir partout sur le Web.

WebRTC, composé d'une API JavaScript pour les communications Web en temps réel et d'une suite de protocoles de communication, permet à tout appareil connecté, sur n'importe quel réseau, d'être un terminal de communication potentiel sur le Web. WebRTC sert déjà de pierre angulaire aux services de communication et de collaboration en ligne.

« Ce résultat remarquable est plus que jamais utile. Confronté à une pandémie mondiale du coronavirus COVID-19, le monde passe de plus en plus en mode virtuel. Ceci rend le Web d'autant plus crucial à la société dont il est le support pour le partage d'informations, les communications en temps réel et le divertissement », a déclaré le Dr Jeff Jaffe, PDG du W3C. « Il est gratifiant de voir nos technologies jouer un rôle clé dans la mise en place d'une infrastructure numérique d'une telle importance. La combinaison de la portée universelle du Web et de la richesse des conversations audio et vidéo en direct a remodelé la façon dont le monde communique. »

« La voix et la vidéo sur IP ont révolutionné la façon dont les gens communiquent dans le monde entier, », a déclaré Alissa Cooper, présidente de l'IETF. « L'intégration de ces technologies dans la plate-forme Web a considérablement élargi leur portée. C'est grâce à une collaboration étroite entre l'IETF et le W3C pour standardiser ces technologies. WebRTC a permis à des milliards de personnes d'entrer en contact et de discuter entre elles pendant la pandémie COVID-19, quel que soit l'appareil utilisé ou l'endroit. »

Des systèmes de communication audio-vidéo en direct sur n'importe quel site Web, n'importe quelle application Web

Les technologies WebRTC fournissent les éléments de base à partir desquels les développeurs Web et d'applications peuvent ajouter de manière transparente le chat vidéo à une gamme d'applications, y compris celles de télé-éducation et de télésanté, de divertissement et de "gaming", ainsi que de collaboration professionnelle.

Avec ces bases normalisées et déployées libres de droits dans les navigateurs Web et autres appareils et plates-formes, la mise en place d'un système de communication audio-vidéo sécurisée avec WebRTC est devenue une fonction intégrée, ce qui élimine la nécessité d'installer des plugins ou de télécharger des applications distinctes.

WebRTC est massivement déployé en tant que plate-forme de communication et rend possible les systèmes de vidéoconférence et de collaboration sur tous les principaux navigateurs, à la fois sur ordinateur et sur mobile. Des milliards d'utilisateurs peuvent interagir maintenant que WebRTC rend le chat vidéo en direct plus facile que jamais sur le Web. Que ce soient les startups ou bien les entreprises de grande échelle, aussi bien dans les produits commerciaux que dans les projets open source, WebRTC a considérablement étendu la capacité de déployer des solutions d'interaction en temps réel pour les clients et les utilisateurs.

Un impact positif et opportun dans le monde réel

L'année 2020 a montré à la fois à quel point WebRTC est déjà primordial dans un monde où les voyages et les contacts physiques se sont vus limités, ainsi que les nombreuses améliorations qui peuvent être apportées à la technologie pour répondre aux nouveaux usages qui ont émergé.

Les entreprises et les particuliers s'appuient sur WebRTC pour une multitude d’operations, ce qui augmente son adoption. Les entreprises tirent parti de WebRTC pour mener des formations, des entretiens, leur planification stratégique ou comme substitut aux réunions en personne pour rester connecté par le biais d'"happy hours" ou autres interaction sociales; WebRTC pourvoit non seulement au remplacement des réunions en personne, mais aussi des intéractions humaines dans l'entreprise. Les domaines tels que la santé et la défense utilisent WebRTC pour la formation. Les écoles et les universités sont passées à des plate-formes d'apprentissage virtuelles. Le "cloud gaming" et les réseaux sociaux utilisent le streaming en direct et les émissions interactives. L'industrie du divertissement expérimente avec le retour du public dans les studios en le faisant à distance. Les clubs sportifs tentent de recréer l'expérience du stade en utilisant WebRTC. Les familles et les amis utilisent quotidiennement des produits conçus tout ou en partie avec WebRTC.

L'avenir du WebRTC est déjà en marche

L'utilisation de WebRTC étant déjà en train de dépasser l'objet de sa conception initiale comme base de systèmes de vidéoconférence et de collaboration dans les navigateurs Web ainsi que dans d'autres écosystèmes (par exemple, les applications natives), des fonctionnalités supplémentaires et des optimisations additionnelles sont désormais nécessaires.

Des travaux sont déjà en cours dans les groupes de travail IETF WebTransport (WEBTRANS) et WebRTC Ingest Signaling over HTTPS (WISH) qui complémentent et s'appuient sur les travaux d'autres groupes de travail IETF. Ceux-ci incluent QUIC, pour la définition de nouveaux protocoles prenant en charge le développement de l'API WebTransport, et HTTPBIS, pour la spécification d'un protocole de signalisation simple, extensible, basé sur HTTPS afin d'établir des sessions audiovisuelles unidirectionnelles basées sur WebRTC entre les outils de diffusion et les réseaux de diffusion multimédias en temps réel.

Le groupe de travail WebRTC du W3C a commencé à travailler sur les Cas d'utilisation de la version suivante de WebRTC qui définira l'avenir de WebRTC, notamment:

Le groupe de travail WebRTC se penche sur des cas d'utilisation existants et nouveaux, visant à documenter la gamme complète des besoins et leur priorité. Le W3C a récemment commencé à travailler sur WebTransport et Web Codecs, ce qui promet d'apporter les avantages du streaming à faible latence à l'écosystème des médias et du divertissement.

WebRTC rejoint les nombreux standards du W3C définissant une plate-forme Web ouverte propice au développement d'applications au potentiel sans précédent qui permettent aux développeurs de créer des expériences interactives riches, alimentées par de vastes magasins de données, et disponibles sur n'importe quel appareil et environnement.

À propos du World Wide Web Consortium

La mission du World Wide Web Consortium (W3C) est de mener le Web à son plein potentiel en créant des standards techniques et des directives pour s’assurer que le Web reste ouvert, interopérable et accessible pour tous, dans le monde entier. Les standards Web notoires HTML et CSS du W3C sont les technologies fondamentales sur lesquelles reposent tous les sites web. Le W3C œuvre pour que toutes les technologies Web fondamentales respectent les besoins de la société en matière d'accessibilité Web, d'internationalisation, de sécurité et de respect de la vie privée. Le W3C fournit également les standards qui consolident l'infrastructure des entreprises modernes exploitant le Web, dans des domaines tels que le divertissement, les communications, la publication numérique et les services financiers. Ce travail est mené de manière ouverte, fourni gratuitement et selon la politique pionnière de brevets libres de droits du W3C. En reconnaissance de son travail pour rendre plus accessibles les vidéos en ligne grâce aux légendes et aux sous-titres, le W3C a reçu un « Emmy Award » en 2016. Et pour son travail visant à normaliser une expérience télévisuelle complète sur le Web, le W3C a reçu un « Emmy Award » en 2019.

La vision du W3C pour « Un seul Web»  rassemble des milliers d'experts techniques représentant plus de 400 organisations membres et des dizaines de secteurs industriels. Sur le plan organisationnel, le W3C est géré conjointement par le MIT Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory (MIT CSAIL) aux États-Unis, le European Research Consortium for Informatics and Mathematics (ERCIM) basé en France, l'Université Keio au Japon et l'Université Beihang en Chine. Pour de plus amples informations, consultez https://www.w3.org/.

À propos de l’Internet Engineering Task Force

L'Internet Engineering Task Force (IETF) est le premier organisme de normalisation technique, rassemblant une grande communauté de concepteurs de réseaux, d'ingénieurs, d'opérateurs, de fournisseurs et chercheurs concernés par l'évolution de l'architecture d'Internet et le bon fonctionnement d'Internet. Pour plus information, voir: https://www.ietf.org/.

Fin du communiqué de presse

Contact presse

Amy van der Hiel, coordinatrice des relations presse du W3C <w3t-pr@w3.org>
+1.617.253.5628 (US, Eastern Time)

Greg Wood <ghwood@ietf.org>
+1-703-625-3917 (US, Eastern Time)