W3C Semantic Web

POWDER favorise la confiance sur le Web

Le nouveau standard W3C renforce la confiance accordée à la qualité, la pertinence et l'authenticité des sites Web

(Communiqué disponible en anglais, ainsi que dans d'autres traductions)


http://www.w3.org/ — Le 1 septembre 2009 — Aujourd'hui, le W3C franchit un nouveau cap dans la création d'un Web de confiance en optimisant la recherche des contenus pertinents et de qualité. Quand les fournisseurs de contenu utilisent POWDER (« Protocol for Web Description Resources »), protocole des ressources de description du Web, ils aident les internautes à trouver des conseils médicaux fiables, des détaillants dignes de confiance ou du contenu disponible dans le cadre d'une licence spécifique (telle qu'une licence Creative Commons).

« Les utilisateurs me demandent souvent comment ils peuvent distinguer le contenu utile dans la masse d'information disponible sur le Web » confie l'animateur du groupe de travail POWDER, Phil Archer de l'Institute of Informatics & Telecommunications (IIT), NCSR Demokritos. « POWDER est leur sésame. Les instructions POWDER combinées à la technologie d'authentification peuvent aider les internautes à trouver des informations qui répondent à leurs propres critères de qualité et ce, automatiquement. »

Kai Scheppe de Deutsche Telekom AG ajoute, « Pour un fournisseur de contenu, ce nouveau moyen de décrire les ressources Web ouvre des voies de recherche inédites à nos clients pour trouver un contenu ayant une pertinence supérieure. Nous mettons actuellement en ligne des documents intégrant POWDER et nous avons hâte que cette technologie soit plus largement adoptée par les fournisseurs d'information, les agrégateurs et les utilisateurs. »

Les descriptions POWDER contribuent à automatiser la découverte de contenu

En utilisant les descriptions POWDER, les fournisseurs de contenu permettent aux internautes d'exploiter des outils pour rechercher un contenu fiable. Par exemple, un site souhaitant promouvoir la convivialité mobile de son contenu ou de ses applications peut ainsi le montrer en utilisant POWDER. Les fournisseurs commencent par créer un contenu conforme au modèle mobileOK et le valident avec le vérificateur mobileOK du W3C. Le vérificateur génère les instructions POWDER qui s'appliquent aux différentes pages. Qui plus est, POWDER permet aux fournisseurs de contenu d'intégrer des instructions sur des groupes de ressources (toutes les pages, images et vidéos d'un site Web). D'autres outils, dont le générateur i-sieve POWDER (non créé par le W3C), génèrent des instructions POWDER sur la convivialité mobile de sites entiers. Une fois ces instructions en place, elles peuvent être utilisées par des moteurs de recherche ou d'autres outils pour aider les internautes à trouver du contenu mobile facile à utiliser.

Les instructions POWDER ne suffisent pas à elles-seules à garantir la qualité ou la pertinence, mais elles favorisent la responsabilisation dans la mesure où elles sont toujours attribuées à un « éditeur ». Sachant que les internautes cherchent à instaurer la confiance via le Web, les éditeurs peuvent en profiter en garantissant que leurs instructions POWDER sont authentifiées automatiquement. En conséquence, les internautes n'auront plus à vérifier la fiabilité des sites. À la place, les outils automatiseront la vérification et faciliteront la vie des utilisateurs tout en réduisant les risques d'usurpation.

« Nous continuons d'étudier les différentes applications de POWDER » explique Phil Archer. « Soutenus par l'Union Européenne, nous nous intéressons actuellement à POWDER et aux marques de confiance générales (dans le projet Quatro Plus) et identifions les ressources relatives à la qualité de l'information médicale sur le Web (projet MedIEQ). »

Le Groupe de travail POWDER publie 3 recommandations W3C ce jour : Groupement de ressources, Sémantique formelle et description de ressources. Des informations complémentaires sont disponibles sur le site Web du groupe de travail, comme un préliminaire POWDER et toute une palette d'outils.

À propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) est un consortium international dont les organisations membres, une équipe à plein temps et le public collaborent au développement de standards Web. Le W3C poursuit sa mission essentiellement par la création de standards Web et de directives visant à assurer au Web une croissance à long terme. Plus de 400 organisations adhèrent au consortium. Le W3C est piloté conjointement par le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis, le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France et l'Université de Keio au Japon, et possède plusieurs bureaux dans le monde. Pour plus d'informations, merci de consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/

Contacts Presse W3C :
Amériques et Australie -- Ian Jacobs, <ij@w3.org>, +1.718.260.9447
Europe, Afrique et Moyen-Orient -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.6.76.86.33.41

Retour à la liste de tous les communiqués de presse du W3C.