W3C

Le W3C publie le premier document de travail sur HTML 5, futur du contenu Web

La communauté Web établit le prochain standard HTML au sein du forum W3C public

(Communiqué disponible en anglais et japonais, ainsi que dans d'autres traductions)


http://www.w3.org/ -- 22 janvier 2008 -- Le W3C publie aujourd’hui une première ébauche de HTML 5, révision majeure du langage de balisage Web. Avec HTML 5, le Groupe de travail HTML crée une spécification ouverte, en mode libre, et destinée au contenu et aux applications Web enrichis. Les travaux du groupe sont ouverts au public et s’appuient sur la participation de presque 500 acteurs, dont les représentants des membres du W3C tels que ACCESS, AOL, Apple, Google, IBM, Microsoft, Mozilla, Nokia, et Opera.

« Il va de soi que HTML est un standard très important » déclare Tim Berners-Lee, directeur du W3C et auteur de la première version du HTML. « Je suis ravi de constater que la communauté des développeurs, dont les fournisseurs de navigateur, conjugue ses efforts pour optimiser le Web. Intégrer l’apport d’informations de tant de personnes représente une somme de travail considérable car il faut trouver le juste équilibre entre stabilité et innovation, pragmatisme et idéalisme. »

Pourquoi la communauté demande HTML 5

Depuis la première publication de HTML 4 en décembre 1997, les ingénieurs, concepteurs, services de marketing et utilisateurs ont appris à exploiter le Web comme moyen de communication. Les sites Web reflètent bien cette progression : finies les pages statiques. Un contenu riche et dynamique valorisant la participation répond mieux aux besoins des clients. Ajax et les innovations connexes ont propulsé les demandes pour un nouveau standard permettant aux utilisateurs de créer des applications Web à même de fonctionner sur les plates-formes bureau et mobiles.

Le W3C a démarré le groupe de travail HTML en mars 2007 en tant qu'espace ouvert pour créer le consensus autour du nouveau standard. Le groupe a déjà publié un ensemble de principes de conception HTML, visant notamment à garantir la prise en charge du contenu existant, codifier les usages, séparer les problématiques (le balisage de la présentation) et favoriser l’accès universel. Ces principes fournissent une aide au groupe dans l'établissement de résolutions.

Les nouveautés dans HTML 5

Parmi les nouvelles fonctionnalités les plus intéressantes pour les auteurs figurent les interfaces de programmation (APIs), la conception de graphiques 2D, l’intégration et le contrôle des contenus audio et vidéo, la gestion du stockage de données persistant côté client et la modification interactive partielle ou complète des documents pour les utilisateurs. D’autres facilitent la représentation des éléments de page familiers tels que <section>, <footer> (pour bas de page), <nav> (pour navigation), et <figure> (pour attribuer une légende à une photo ou tout autre contenu intégré). Les auteurs peuvent écrire en HTML 5 à l’aide d’une syntaxe HTML « classique » ou d’une syntaxe XML, selon les besoins de l’application. Reportez-vous à la liste des modifications par rapport à HTML 4.

La spécification HTML 5 contribue à améliorer l’interopérabilité et à réduire les coûts logiciels en fournissant des règles précises pour traiter correctement les documents HTML mais aussi pour recouvrer en cas d'erreurs de syntaxe. Il s’agit là de la première version du HTML développée dans le cadre du règlement des brevets en mode libre du W3C.

Outre les éditeurs de navigateur cités ci-dessus, les membres du W3C suivants aident à façonner la spécification HTML 5 : BEA Systems, Inc. ; Betfair Limited ; Boeing ; Cisco ; Disruptive Innovations ; Dreamlab Technologies AG ; France Telecom ; Hewlett-Packard ; IWA-HWG ; Mitsue-Links Co., Ltd. ; mTLD Top Level Domain Limited ; Openwave Systems Inc. ; l’université Oxford Brookes ; PicoForms ; l’université de technologie Queensland ; l’université de Stanford ; l’université d’Insbruck ; et la Bibliothèque du Congrès américain.

Le W3C sollicite le retour d’informations et les suggestions de tous sur ce premier document de travail public ; pour envoyer vos commentaires, reportez-vous aux indications données dans le document. Le W3C encourage les développeurs d’outils de création à profiter de cette occasion pour rejoindre le Groupe de travail HTML et assurer que HTML 5 réponde parfaitement aux besoins de leurs clients. Le W3C invite également les utilisateurs à indiquer aux éditeurs de logiciels les fonctions cruciales qu’ils attendent de HTML 5.

À propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) est un consortium international auquel les organisations membres, une équipe à plein temps et le public travaillent ensemble au développement de standards Web. Le W3C poursuit sa mission essentiellement par la création de standards Web et de directives visant à assurer au Web une croissance à long-terme. Plus de 400 organisations sont membres du consortium. Le W3C est piloté conjointement par le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis, le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France et l'Université de Keio au Japon, et possède plusieurs bureaux dans le monde. Pour plus d'informations, merci de consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/

Contacts Presse W3C :
Amériques et Australie -- Ian Jacobs, <ij@w3.org>, +1.718.260.9447 ou +1.617.253.2613
Europe, Afrique et Moyen-Orient -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.492.38.75.94
Asie -- Yasuyuki Hirakawa <chibao@w3.org>, +81.466.49.1170