W3C

Le W3C inaugure un bureau en Afrique du Sud

Le consortium invite les experts techniques d'une économie en forte croissance à rejoindre les activités de standardisation Web

(Communiqué disponible en anglais et japonais, ainsi que dans d'autres traductions)


http://www.w3.org/ -- 24 avril 2007 -- Le consortium World Wide Web (W3C) annonce l'ouverture de son bureau d'Afrique australe et invite les experts de la région à rejoindre le projet international d'élaboration des standards du Web avec le W3C. Le bureau est situé au sein de l'institut Meraka, un centre géré par le Conseil de la recherche scientifique et industrielle (CSIR) de Pretoria, en Afrique du Sud.

Le W3C convie le public et la presse à assister à la cérémonie d'ouverture qui se tiendra le 14 mai 2007. Des représentants de l'industrie et des responsables universitaires d'Afrique australe prendront la parole pour faire un point sur l'état des nouvelles technologies de l'information et de la communication, et les équipes du W3C présenteront leurs récents travaux. Parmi les intervenants :

Pour assister à l'événement, merci de vous enregistrer en ligne ou d'envoyer un message comportant vos nom, titre, société et coordonnées à Dikeledi Moche <dmoche@csir.co.za> (+27 12 841 2110).

Le secteur des technologies de l'information et des télécommunications connaît une forte croissance en Afrique du Sud

Le bureau d'Afrique du Sud gère la région désignée sous le nom d'« Afrique australe » par les Nations Unies et l'Union douanière d'Afrique australe. Les pays concernés sont le Botswana, le Lesotho, la Namibie, l'Afrique du Sud et le Swaziland.

L'Afrique du Sud se classe parmi les 20 premiers pays au monde en matière de développement des télécommunications et d'utilisation d'Internet. En raison de la forte croissance de l'utilisation des technologies mobiles et d'Internet, un grand nombre d'entreprises locales cherchent à prendre pied dans cette région ainsi que sur l'ensemble du continent africain. Nombre d'entre elles ont réalisé que seule l'utilisation de technologies Web novatrices pourra leur conférer un avantage concurrentiel et garantir leur croissance continue. Ces domaines sont tous étroitement liés aux travaux du W3C.

L'institut Meraka apporte une expertise informatique régionale au W3C

L'institut Meraka est l'unité du CSIR en charge de la recherche et du développement dans le domaine des technologies de l'information et de la communication. Le CSIR est un organisme de recherche gouvernemental créé par un décret adopté par le Parlement en 1945. L'institut Meraka dispose de partenaires dans le secteur privé et public, dans les universités et travaille conjointement avec des institutions homologues dans le monde entier.

Meraka se consacre notamment à l'innovation dans le domaine des nouvelles technologies de l'information et de la communication, mettant au point des applications qui permettent de faire face aux défis que doivent relever l'Afrique du Sud, le continent africain et les pays en voie de développement. Parmi ses projets réalisés, on compte le « National Accessibility Portal » (qui travaille sur l'accès aux technologies de l'information auprès des handicapés et des personnes âgées), « Digital Doorway » (processus informel d'apprentissage autonome), « Wireless Africa » (accès communautaire aux infrastructures sans fil) et « ICT in Education », qui ont tous eu un impact inestimable sur le paysage informatique sud-africain.

Ces engagements, ainsi que les partenariats établis au niveau régional par le CSIR dans le domaine de l'industrie et de la recherche, font de l'institut Meraka le choix naturel pour héberger le bureau du W3C.

À propos des bureaux W3C

Alors que les membres du W3C travaillent ensemble pour pleinement réaliser le Web à son potentiel maximum, W3C collabore avec des organisations locales qui souhaitent concourir à la mission que s'est fixée le W3C. Les bureaux W3C soutiennent les efforts de localisation, permettent d'élargir la couverture géographique du W3C, et encouragent la participation internationale à ses activités. Le W3C compte des bureaux en Afrique du Sud, Allemagne & Autriche, Australie, Bénélux, Chine continentale, Corée, Espagne, Finlande, Grèce, Hong Kong, Hongrie, Inde, Israël, Italie, Maroc, Royaume-Uni & Irlande, et Suède.

À propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) est un consortium international auquel les organisations membres, une équipe à plein temps et le public travaillent ensemble au développement de standards Web. Le W3C poursuit sa mission essentiellement par la création de standards Web et de directives visant à assurer au Web une croissance à long-terme. Plus de 400 organisations sont membres du consortium. Le W3C est piloté conjointement par le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis, le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France et l'Université de Keio au Japon, et possède plusieurs bureaux dans le monde. Pour plus d'informations, merci de consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/

Contacts Presse W3C :
Amériques et Australie -- Janet Daly, <janet@w3.org>, +1.617.253.5884 ou +1.617.253.2613
Europe, Afrique et Moyen-Orient -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.492.38.75.94
Asie -- Yasuyuki Hirakawa <chibao@w3.org>, +81.466.49.1170