W3C

Le W3C ouvre un Bureau en Espagne

Le Consortium World Wide Web renforce sa présence dans le monde hispanique

(communiqué disponible en anglais, espagnol et japonais)


http://www.w3.org/ -- 20 octobre 2003 -- Le Consortium World Wide Web (W3C) ouvre son Bureau W3C Espagnol, dans les locaux de la Fondation pour la Promotion de la Recherche Scientifique et Technologique (FICYT), à Oviedo en Espagne. L'objectif du Bureau est la promotion des travaux du W3C en Espagne, mais également le moyen de valoriser ses contacts avec les hispanophones du monde entier. Le Bureau W3C espagnol agrandit la liste des Bureaux W3C européens, comptant déjà l'Allemagne & Autriche, le Bénélux, la Finlande, la Grèce, la Hongrie, l'Italie, la Suède et le Royaume Uni & Irlande.

Dr. Daniel Dardailler, W3C Vice-président pour L'Europe, and Sr. D. Luis Iturrioz-Viñuela, président de la FICYT, sont parmi les personnalités qui participeront à la cérémonie d'ouverture. Manifestation ouverte au public, la journée est ponctuée de présentations selon le programme suivant :

L'industrie IT en Espagne montre une nette croissance

Le secteur de l'Information et de la Technologie (IT) en Espagne est actuellement en pleine croissance. L'utilisation des téléphones mobiles touche 65% de la population, avec 94% des établissements scolaires et 31% des foyers bénéficiant d'un accès direct à Internet. En Europe, le taux de pénétration de l'Internet haut débit dans les foyers place l'Espagne en seconde position en Europe, avec une augmentation constante de 18% par an. Les signes économiques encourageants ont enregistré une croissance de 50% des dépenses en technologie de l'Information et de la Communication de 1995 à 2001. Selon le Ministère des Sciences et des Technologies, cela correspond à 5,1% du produit annuel brut contre 3,7% en 1995.

Récemment, le gouvernement espagnol a aussi lancé le programme España.es, visant à améliorer l'utilisation du Web dans l'administration, l'éducation, et les petites et moyennes entreprises (PMEs). Des mesures complémentaires à ce programme ciblent la cohésion territoriale, l'accès par les citoyens, le développement de nouveaux contenus sur le Web, et les stratégies de communication pour stimuler l'utilisation du Web de manière générale. Le programme España.es est financé à hauteur d'un million d'Euros sur 3 ans (2004-2005).

Depuis peu, et en total contraste avec l'importance de sa situation économique de l'Espagne en Europe, les membres espagnols n'étaient qu'au nombre de 3. La situation est en train de changer radicalement : avec 9 nouveaux membres, la communauté Web espagnole est maintenant bien représentée. Le W3C espère accroître sa présence dans cette importante région grâce à l'ouverture du Bureau W3C espagnol, et mutuellement bénéficier des résultats de l'industrie et du monde acédémique espagnols.

La Fondation FICYT apporte au W3C un réseau de relations et de promotion en Espagne et en Amérique Latine

La FICYT met en oeuvre des projets de recherche appliquée dans les technologies de l'information, et communique leurs résultats. Ces recherches sont soit auto financées, soit supportées par les secteurs public et privé. La Fondation est une institution à but non lucratif dont l'objectif est de coopérer avec l'industrie sur des domaines importants de recherche et de développement. Les activités de la FICYT sont :

De plus, la FICYT possède un important réseau de contacts en Amérique Latine. Le nouveau Bureau W3C espagnol va permettre d'améliorer les relations avec les communautés Web latino-américaines, de mieux diffuser les informations, de coordoner de nouvelles traductions en Espagnol, et de créer des contacts media supplémentaires, etc.

Le W3C se réjouit d'une collaboration à long terme avec la FICYT, qui, grâce à son réseau étendu de contacts avec l'industrie espagnole, va permettre de créer une large prise de conscience des technologies W3C dans la région.

A propos des Bureaux W3C

Pour pleinement réaliser sa mission de mener le Web à son potentiel maximum, le W3C établit des partenariats avec des organisations régionales. Les Bureaux W3C jouent un rôle essentiel de localisation des matériels de promotion du W3C dans différentes langues, aident à élargir la base géographique du W3C, et encouragent une participation internationale aux activités du W3C. Le W3C compte actuellement quatorze Bureaux : Allemagne & Autriche, Australie, Bénélux, Corée, Espagne, Finlande, Grèce, Hong Kong, Hongrie, Israël, Italie, Maroc, Suède, et Royaume Uni & Irlande.

A propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) a été créé pour mener le Web à son plein potentiel en développant des protocoles communs qui facilitent son évolution et assurent son interopérabilité. C'est un consortium industriel international, piloté conjointement par l'European Research Consortium for Informatics and Mathematics (ERCIM) basé en France, l'Université de Keio au Japon, et le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis. Les services fournis par le Consortium se composent de : la constitution et la mise à disposition d'informations concernant le World Wide Web à destination des développeurs et des utilisateurs ; la mise en oeuvre de logiciels permettant d'incorporer et de promouvoir les standards ; la mise en place de diverses applications prototypes visant à démontrer l'utilisation des nouvelles technologies. Aujourd'hui, le Consortium compte près de 400 Membres. Pour plus d'informations sur le Consortium World Wide Web, consulter l'adresse suivante  : http://www.w3.org/.

Contacts Presse :

Amériques et Australie -- Janet Daly, <janet@w3.org>, +1.617.253.5884 ou +1.617.253.2613
Asie -- Yasuyuki Hirakawa <chibao@w3.org>, +81.466.49.1170
Europe -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.492.38.75.94