W3C Semantic Web

Un standard W3C facilite l’intégration et la gestion des informations

OWL 2 connecte le Web de la connaissance au Web des données

(Communiqué disponible en anglais, ainsi que dans d'autres traductions)

Une liste de témoignages de soutien est également disponible.


http://www.w3.org/ -- Le 27 octobre 2009 -- Aujourd’hui, le W3C annonce une nouvelle version d’un standard destiné à représenter les connaissances sur le Web. OWL 2, partie intégrante de l’ensemble d’outils Web sémantique du W3C, permet aux utilisateurs de capturer leurs connaissances sur un domaine donné (par exemple, l’énergie ou la médecine) et d’utiliser des outils pour gérer ces informations, les exploiter et effectuer des recherches. En outre, comme il s’agit d’un standard ouvert qui s’appuie sur la technologie Web, il réduit le coût lié à la fusion des connaissances issues de plusieurs domaines.

« OWL 2 est la conséquence directe des retours utilisateurs, » explique Ian Horrocks, professeur à l'université d'Oxford et animateur du Groupe de travail OWL. « Nous avons énormément appris des applications OWL du monde réel. La nouvelle version d'OWL apporte puissance et rapidité, standardise les caractéristiques les plus demandées par les utilisateurs, et présente des profils pour améliorer l'extensibilité dans les applications typiques. »

OWL 2 est conçu pour répondre aux besoins pratiques de gestion de l’information

Les communautés organisent les informations au moyen de vocabulaires partagés. Les libraires parlent « titres » et « auteurs », les départements de ressources humaines de « salaire » et « numéro de sécurité sociale », etc. OWL est un outil du W3C qui permet de créer et de partager les vocabulaires.

Considérons l’application d’OWL dans le domaine de la santé. Les professionnels du milieu médical utilisent OWL pour représenter les connaissances sur les symptômes, maladies et traitements. Les sociétés pharmaceutiques pour la représentation des informations sur les médicaments, les posologies et les allergies. La combinaison des connaissances issues des communautés médicale et pharmaceutique aux données des patients ouvre un large éventail d’applications intelligentes telles que les outils d’aide à la décision qui recherchent les systèmes de traitements potentiels et suivent l’efficacité des médicaments et des effets secondaires ou les outils sur lesquels s’appuie la recherche épidémiologique.

À l’instar d’autres technologies du Web sémantique du W3C, OWL répond à des besoins de gestion réels. Au fil du temps, nos connaissances évoluent comme la façon dont nous considérons l’information. Il est également courant d’envisager de nouveaux modes d’utilisation des données à terme, ou de combiner ces informations à d’autres par des biais non envisagés de prime abord (par exemple, quand il faut intégrer les ensembles de données de deux entreprises qui fusionnent). Ces réalités ont été prises en compte lors du développement d’OWL.

OWL permet de réduire les coûts de développement logiciel et facilite la conception de logiciels génériques (outils de recherche, d’inférence, etc.) qui peuvent être personnalisés par le simple ajout d’autres descriptions OWL. Par exemple, OWL présente une fonction très simple mais puissante pour déduire que deux éléments d’intérêt sont « le même » : la « planète Vénus » est également « l’étoile du matin » et « l’étoile du soir ». Sachant que ces deux éléments représentent « une seule et même chose », les outils intelligents peuvent inférer des relations automatiquement, sans aucune modification du logiciel.

OWL 2 ajoute la puissance d’expression à un standard déjà déployé avec succès

Le W3C a publié la première version d’OWL en 2004. OWL a déjà été mis en œuvre avec succès dans des applications aussi diverses que l’exploration du pétrole et du gaz, le commerce électronique, la gestion des dossiers médicaux, les interfaces sémantiques ou la gestion d’archives musicales ; d’autres cas d’utilisation sont disponibles. Les nouvelles fonctionnalités dans OWL 2 répondent à une demande générale des utilisateurs d’OWL 1. OWL 2 présente les profils OWL, sous-ensembles de langage facilitant l’utilisation et l’implémentation (aux dépens de l’expressivité) conçus pour répondre à différents besoins applicatifs.

Pour une prise en main rapide d’OWL 2, reportez-vous à la présentation générale d’OWL 2 et au document préliminaire d'OWL 2.

À propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) est un consortium international dont les organisations membres, une équipe à plein temps et le public collaborent au développement de standards Web. Le W3C poursuit sa mission essentiellement par la création de standards Web et de directives visant à assurer au Web une croissance à long terme. Plus de 400 organisations adhèrent au consortium. Le W3C est piloté conjointement par le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis, le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France et l'Université de Keio au Japon, et possède plusieurs bureaux dans le monde. Pour plus d'informations, merci de consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/

Contacts Presse W3C :
Amériques et Australie -- Ian Jacobs, <ij@w3.org>,+1.718.260.9447 or +1.617.253.2613
Europe, Afrique et Moyen-Orient -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.6.76.86.33.41
Contact Asia —Naoko Ishikura, <keio-contact@w3.org>, +81.466.49.1170

Retour à la liste de tous les communiqués de presse du W3C.