W3C

Le W3C lance l'activité Incubateur

Une nouvelle option est disponible pour les travaux techniques exploratoires au sein du W3C

(Communiqué disponible en anglais et japonais, ainsi que dans d'autres traductions)

http://www.w3.org/ -- 8 février 2006 -- Aujourd'hui, le consortium World Wide Web (W3C) annonce le lancement de son activité Incubateur, comme nouvelle initiative pour encourager le développement de technologies Web émergeantes et qui complémente l'actuel processus d'élaboration de recommandations W3C (encore appelé le « Recommendation Track »). L'activité Incubateur offre aux membres W3C et à la communauté Web un nouveau processus simplifié pour permettre la discussion et le développement d’idées intéressantes, voire polémiques, et qui ne sont pas (ou pas encore) des candidates évidentes pour la standardisation.

« Avec l'activité Incubateur, les membres W3C et les experts invités peuvent dorénavant conjuguer la découverte de technologies Web avec les excellentes ressources techniques du W3C, et en suivre le développement, » explique Steve Bratt, président du W3C. « Nous voyons déjà de nombreuses propositions pouvant être mises à l’épreuve dans l’Incubateur du W3C. »

Le premier groupe Incubateur se rapporte aux « Labels de contenus ». Les membres du W3C parrainant ce premier groupe Incubateur sont : @semantics ; Internet Content Rating Association (ICRA) ; Institute of Informatics & Telecommunications, NCSR ; Institute for Learning and Research Technology (ILRT) ; University of Bristol ; Segala ; T-Online ; Vodafone ; et Yahoo!

Le W3C offre une nouvelle approche pour des travaux exploratoires

Le processus de création de recommandations W3C a enregistré des succès remarquables dans l’élaboration de standards essentiels à l'infrastructure du Web. Les standards développés sont de haute qualité et reflètent le travail de consensus réalisé entre les membres W3C, l’équipe et le public. La coordination avec la communauté, les tests d'interopérabilité, et la revue approfondie des documents sont des aspects tous très importants de ce processus d'élaboration des recommandations W3C.

Les membres du W3C ont également cherché à mener des travaux plus exploratoires au sein du W3C. L’activité Incubateur vise à encourager les concepts émergeants pouvant contribuer ou non à la future architecture fondamentale du Web, et également à promouvoir les technologies habituellement considérées comme faisant partie de la couche application. Le nouveau processus allégé permet aux membres de groupes d’intérêts spécifiques du W3C et aux experts invités de lancer et de faire progresser très rapidement de nouveaux travaux en créant un groupe « Incubateur » (dénommé « XG »), dont la finalité est la publication d'un « rapport ». L’activité Incubateur est néanmoins conçue pour faciliter la progression des travaux vers le processus de création de recommandations W3C, lorsqu’il est souhaité que les résultats soient standardisés.

Le premier groupe Incubateur va examiner les labels de contenus

La charte du premier groupe Incubateur W3C, en charge des travaux sur le label de contenus, stipule que l’objectif du groupe est de trouver « une manière d’effectuer n’importe quel nombre d’assertions concernant une ressource ou un groupe de ressources. Afin d’être fiable, le label contenant ces assertions devra être testable d’une façon ou d’une autre, par des moyens automatisés. »

« Le XG a vraiment pour vocation de rendre plus facile la publication de données sur les caractéristiques clés des matériels de fournisseurs de contenus. Il permettra aux moteurs de recherche, aux agrégateurs de flux d'informations et autres systèmes, de personnaliser les contenus proposés aux utilisateurs finaux, après validation de données,» explique Phil Archer, directeur technique d'ICRA. « Nos premiers scénarii d’utilisation cherchent à mettre en évidence l’adéquation pour les terminaux mobiles, la conformité avec les directives d’accessibilité, les marques de fiabilité, l’intérêt pour les études scolaires et en ce qui concerne l’ICRA, la pertinence pour les enfants. »

Le groupe s'attend à publier ses premiers documents d’ici un an.

À propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) est un consortium international auquel les organisations membres, une équipe à plein temps et le public travaillent ensemble au développement de standards Web. Le W3C poursuit sa mission essentiellement par la création de standards Web et de directives visant à assurer au Web une croissance à long-terme. Plus de 400 organisations sont membres du consortium. Le W3C est piloté conjointement par le Laboratoire d’Informatique et d’Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis, le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France et l’Université de Keio au Japon, et possède plusieurs bureaux dans le monde. Pour plus d'informations, merci de consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/

Contacts Presse W3C :
Amériques et Australie -- Janet Daly, <janet@w3.org>, +1.617.253.5884 ou +1.617.253.2613
Europe, Afrique et Moyen-Orient -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.492.38.75.94 ou +33 6 76 86 33 41
Asie -- Yasuyuki Hirakawa <chibao@w3.org>, +81.466.49.1170