W3C

Le W3C publie la recommandation « Architecture du World Wide Web, Premier Volume »

Les principes architecturaux essentiels du Web y sont décrits et expliqués

(Communiqué disponible en anglais et japonais)
Une liste de témoignages de soutien est également disponible

http://www.w3.org/ -- 15 décembre 2004 -- Le Consortium World Wide Web (W3C) annonce la publication de « Architecture du World Wide Web, Premier Volume » en tant que recommandation W3C. Les auteurs du document, membres du groupe de travail Technical Architecture Group (TAG) du W3C, y ont documenté les principes architecturaux qui font que le Web fonctionne bien aujourd'hui, et qui aideront à construire un Web encore meilleur pour demain.

Le TAG distille une sagesse conventionnelle

En novembre 2001, le W3C répondait à une demande forte de la communauté Web et des membres W3C pour mettre à plat une description de l'architecture du Web. Les aspects de l'architecture ont été décrits et discutés maintes fois dans le passé, mais les principes généraux qui font que le Web que nous connaissons fonctionne, et fonctionne bien, n'avaient pas été décrits précédemment dans un document simple et cohérent par un groupe d'experts qualifiés, ni même commentés par la communauté comme cela a été fait pour ce document.

« Tous les participants du TAG, présents et passés, ont été partie prenante dans de nombreux aspects de la conception du Web, » explique Tim Berners-Lee, directeur du W3C, et co-animateur du TAG. « Dans le document Architecture du Web, ils mettent l'accent sur les particularités du Web qui doivent être préservées lors de la création d'une nouvelle technologie. Ils signalent les défauts de certains systèmes actuels qui résultent dans des problèmes visibles pour le Web. Ce document est un sommaire succinct de la sagesse observée au sein de la communauté. »

La revue du document par l'ensemble de la communauté assure sa pertinence appliquée à des problèmes concrets

Le TAG a mené ses travaux sur une liste de diffusion active et publique, garantissant ainsi une description du Web reflétant les inquiétudes réalistes des développeurs. Dans certains cas, des principes se sont avérés largement applicables. Dans d'autres, les principes tombaient dans un domaine plus restreint ou représentaient des compromis entre prérequis conflictuels. Le TAG a documenté les questions à considérer, pour permettre aux développeurs de technologie de faire des choix en toute connaissance. « Le processus de discussion a produit une revalorisation plus large des principes de conception qui représentent les fondations du Web, » note Chris Lilley, participant du TAG. « Le document Architecture du Web cristallise cette entente partagée comme point de référence. »

Les principes essentiels de l'architecture du Web ne doivent pas être réservés à un petit groupe d'experts. En rassemblant et en discutant des problèmes dans un forum ouvert, le TAG a écrit et clarifié ces principes qui ont résisté à l'épreuve du temps et sont largement implémentés. Alors que le Web continue à prendre de l'ampleur, la nouvelle génération de développeurs a besoin d'avoir une référence concise sur les notions importantes de design. Les technologies additionnelles peuvent alors profiter de fondements sûrs et évolutifs. Il est satisfaisant de constater que certains cours d'université relatifs aux systèmes distribués reprennent déjà les travaux du TAG comme support de cours, et qu'ils influencent également la conception de produits.

Les auteurs du document sont des experts du Web et de ses applications

Les huit participants du groupe de travail W3C Technical Architecture Group (TAG) à la fois élus par le comité consultatif du W3C et désignés par le directeur sont : Dan Connolly (W3C), Paul Cotton (Microsoft), Roy Fielding (Day Software), Chris Lilley (W3C), Noah Mendelsohn (IBM), Norman Walsh (Sun Microsystems) et les co-animateurs Stuart Williams (Hewlett-Packard) et Tim Berners-Lee (W3C). Les anciens participants du TAG incluent Tim Bray (Antarctica Systems), Mario Jeckle (DaimlerChrysler) et David Orchard (BEA Systems). Norm Walsh et Ian Jacobs (W3C) ont été les principaux éditeurs du document.

Le travail sur l'architecture du Web continue

Le premier volume de l'architecture du Web fait progresser de manière significative l'état de l'art, documentant ainsi des principes établis de longue date, ayant été bien compris et ayant fait leurs preuves. De plus, le TAG suit de près les principes architecturaux en cours de test dans des domaines évoluant très rapidement. Les futures publications du TAG s'ajouteront au premier volume à partir des leçons apprises lors de l'intégration des services Web, du Web sémantique et du Web mobile. Un seul et unique Web partagé est bénéfique pour tous. Cet objectif ne peut être atteint que si toutes les parties travaillent ensemble en toute harmonie.

Quatre sièges du TAG seront mis au vote dès demain. Le comité consultatif du W3C procèdera aux élections au cours du mois prochain. Vincent Quint (INRIA) a déjà été désigné par Tim Berners-Lee comme l'un des nouveaux participants du TAG.

À propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le W3C a été créé pour mener le Web à son plein potentiel en développant des protocoles communs qui facilitent son évolution et assurent son interopérabilité. C'est un consortium industriel international, piloté conjointement par le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France, l'Université de Keio au Japon, et le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis. Les services fournis par le Consortium se composent de : la constitution et la mise à disposition d'informations concernant le World Wide Web à destination des développeurs et des utilisateurs ; la mise en œuvre de logiciels permettant d'incorporer et de promouvoir les standards ; la mise en place de diverses applications prototypes visant à démontrer l'utilisation des nouvelles technologies. Le Consortium compte plus de 350 Membres. Pour plus d'informations sur le Consortium World Wide Web, consulter site Web du W3C: http://www.w3.org/

Contacts Presse W3C :
Amériques et Australie -- Janet Daly, <janet@w3.org>, +1.617.253.5884 ou +1.206.228.1097
Europe, Afrique et Moyen-Orient -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.4.92.38.75.94
Asie -- Yasuyuki Hirakawa, <chibao@w3.org>, +81.466.49.11.70