W3C

Le W3C publie la suite des tests de conformité XML

Une coopération entre W3C, NIST et OASIS conduit à une meilleure conformité des implémentations XML

(communiqué disponible en anglais et en japonais)


http://www.w3.org/ -- 12 juin 2002 -- Le Consortium World Wide Web (W3C) publie la seconde édition de la suite de tests vérifiant la conformité des implémentations XML (XML 1.0 (Second Edition) W3C Conformance Test Suite). Cette suite de tests, développée en coopération avec NIST (National Institute of Standards and Technology), permet aux développeurs de tester la conformité d'un moteur XML par rapport à la recommandation XML 1.0 (seconde édition) du W3C.

Résultat d'une coopération entre W3C, NIST et OASIS

La suite des tests de conformité XML, initialement admise au sein d'OASIS (Organization for the Advancement of Structured Information Standards), a été développée en coopération avec NIST. Cette suite contient plus de 2000 fichiers de tests, et fournit un ensemble de mesures pour la détermination de la conformité à la recommandation XML 1.0 (seconde édition). Le groupe de travail XML Core du W3C et le comité technique XML Conformance d'OASIS ont apporté leur contribution à cette suite de tests. Le W3C reconnaît la valeur substantielle de la coopération entre le W3C, NIST, et OASIS.

"La spécification XML est le résultat d'années d'efforts de la part de nombreuses personnes qui sont venues la spécifier ensemble au W3C", déclare Liam Quin, responsable de l'activité XML du W3C. "Le même esprit collaboratif ainsi qu'une certaine expertise fournissent maintenant aux développeurs une suite de tests, en conformité avec la recommandation XML 1.0 du W3C".

Soutien de la communauté XML pour des suites de tests

La suite des tests de conformité XML a reçu le soutien de la communauté XML et des fournisseurs de logiciels. "La communauté des développeurs XML a fréquemment utilisé la suite de tests XML depuis la publication de sa première version en 1999", explique Mark Skall, responsable de la division "Diagnostic Logiciel et Test de Conformité" au NIST. "D'après les commentaires reçus, à la fois des industriels et d'individuels développeurs, il est clair qu'une suite de tests efficace permet d'aboutir à des applications conformes et à une meilleure interopérabilité. Grâce à l'utilisation de cette suite de tests, la qualité des logiciels arrivant sur le marché est grandement améliorée".

Alors hébergée par OASIS, la suite de tests avait déjà permis d'améliorer l'interopérabilité entre moteurs XML. "La suite de tests XML est la preuve qu'un travail coopératif entre organisations est possible, et est couronné de succès", note Karl Best, directeur des opérations techniques pour OASIS. "Nous sommes fiers des contributions apportées par les membres OASIS pour améliorer l'interopérabilité entre moteurs XML, et nous sommes satisfaits de voir cet important travail progresser au sein du W3C".

Le W3C encourage la communauté à participer aux développements toujours en cours de cette suite de tests. La liste de diffusion appropriée est disponible sur la page d'accueil de la suite de tests XML.

L'activité Assurance Qualité consolide les spécifications W3C

La publication de la suite de tests XML est la plus récente réalisation de l'activité Assurance Qualité (Quality Assurance ou QA) dans son effort de promotion de l'interopérabilité du Web. Cette activité W3C aide les autres groupes de travail du W3C à développer des suites de tests et des outils de validation (listés dans un tableau, appelé QA Matrix), et s'efforce d'améliorer la qualité des spécifications du W3C. La suite de tests XML est libre de téléchargement et d'utilisation.

A propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) a été créé pour mener le Web à son plein potentiel en développant des protocoles communs qui facilitent son évolution et assurent son interopérabilité. C'est un consortium industriel international, piloté conjointement par l'Institut National de la Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA) en France, l'Université de Keio au Japon, et le MIT Laboratory for Computer Science (MIT LCS) aux Etats-Unis. Les services fournis par le Consortium se composent de : la constitution et la mise à disposition d'informations concernant le World Wide Web à destination des développeurs et des utilisateurs ; la mise en oeuvre de logiciels permettant d'incorporer et de promouvoir les standards ; la mise en place de diverses applications prototypes visant à démontrer l'utilisation des nouvelles technologies. Aujourd'hui, le Consortium compte près de 500 membres. Pour plus d'informations sur le Consortium World Wide Web, consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/.

Contacts Presse :

Amériques et Australie -- Janet Daly, <janet@w3.org>, +1.617.253.5884 ou +1.617.253.2613
Asie -- Saeko Takeuchi <saeko@w3.org>, +81.466.49.1170
Europe -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.492.38.75.94