W3C

Le W3C crée le Technical Architecture Group (TAG)

Le TAG est chargé de documenter les principes de l'architecture du Web, et d'aider à la résolution de problèmes techniques

Une liste de témoignages est également disponible.


http://www.w3.org/ -- 11 décembre 2001 -- Le Consortium World Wide Web (W3C) annonce la création du Technical Architecture Group (TAG), dont la mission est de favoriser le consensus autour des principes de l'architecture Web, et d'interpréter et de clarifier ces principes si nécessaire.

La composition du groupe forme un équilibre entre membres élus et nommés, issus soit des membres du W3C, soit de l'équipe technique du W3C, soit enfin de la communauté Web dans son ensemble. Ils ont tous été sélectionnés pour leur parcours professionnel exemplaire, leur expérience des technologies du Web, et leur capacité à agir dans l'intérêt commun plutôt que de prendre en compte des points de vue propriétaires.

Le W3C s'engage à mettre en place une architecture du Web comprise par tous

Au fur et à mesure de la croissance du W3C, les interrogations relatives aux principes architecturaux du Web, qui influencent de nombreuses technologies, se sont faites de plus en plus pressantes. Ces requêtes, émanant soit des membres W3C, soit d'autres organisations, sont du type : "Comment les technologies W3C s'accordent-elles ensemble ?", "Quels sont les principes fondamentaux à assimiler avant de démarrer le développement d'une nouvelle technologie ?", et ainsi de suite. Au sein du W3C, des discussions et débats ont fait apparaître le besoin de documenter ces principes architecturaux et de mettre au point une procédure permettant de résoudre de possibles désaccords.

"Le Web est d'une conception minimaliste : il existe aussi peu de contraintes que possible. Cependant, comme les technologies Web doivent être interopérables et consistantes entre elles, il est très important de rester attaché à ces contraintes", commente Tim Berners-Lee, directeur du W3C. "Le rôle du TAG est d'exprimer ces contraintes, et de les appliquer aux conflits qui peuvent se produire."

La mission établie du TAG est d'assurer l'intendance de l'architecture du Web. Pour accomplir cette mission, le TAG devra :

  1. documenter et guider le consensus autour des principes de l'architecture du Web, ainsi qu'interpréter et clarifier ces principes si nécessaire,
  2. résoudre les problèmes relevant de l'architecture générale du Web, qui auront été soumis au TAG,
  3. aider à la coordination entre les technologies croisées relatives aux développements de l'architecture du Web, qu'ils soient internes ou externes au W3C.

Le TAG ne remplace pas le directeur du W3C dans le processus d'élaboration des recommandations, comme décrit dans le document W3C Process. Cependant, il est probable que le directeur ait à consulter le TAG lorsque seront soulevées des questions relatives à l'architecture du Web.

Le W3C attire des membres éminents de la communauté technique pour documenter l'architecture du Web

Comme décrit dans la charte de travail du TAG, cinq membres du TAG ont été élus par les membres du W3C et les trois autres ont été désignés par le directeur du W3C. Ce dernier est le président du TAG.

Les membres du TAG, nommés et élus par les membres du W3C, sont, par ordre alphabétique :

Les membres du TAG désignés par le directeur du W3C sont, par ordre alphabétique :

En général, et excepté pour le directeur du W3C, les membres du TAG sont élus pour 2 ans. De manière à échelonner les périodes de participation, certains membres ne resteront qu'une année dans le groupe initial.

Un mode de travail ouvert au public

Comme les problèmes traités par le TAG ont de l'importance pour la communauté Web dans son ensemble, les discussions, tout comme les fournitures, la charte de travail et les comptes-rendus du groupe, seront des documents accessibles au public. Pour de plus amples informations, prière de consulter la page d'accueil du TAG.

A propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) a été créé pour mener le Web à son plein potentiel en développant des protocoles communs qui facilitent son évolution et assurent son interopérabilité. C'est un consortium industriel international, piloté conjointement par l'Institut National de la Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA) en France, l'Université de Keio au Japon, et le MIT Laboratory for Computer Science (MIT LCS) aux Etats-Unis. Les services fournis par le Consortium se composent de : la constitution et la mise à disposition d'informations concernant le World Wide Web à destination des développeurs et des utilisateurs ; la mise en oeuvre de logiciels permettant d'incorporer et de promouvoir les standards ; la mise en place de diverses applications prototypes visant à démontrer l'utilisation des nouvelles technologies. Aujourd'hui, le Consortium compte plus de 510 membres. Pour plus d'informations sur le Consortium World Wide Web, consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/.

Contacts Presse :

Amériques -- Janet Daly, <janet@w3.org>, +1.617.253.5884 ou +1.617.253.2613
Asie -- Saeko Takeuchi <saeko@w3.org>, +81.466.49.1170
Europe -- Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.492.38.75.94