W3C

Le World Wide Web Consortium publie le premier Document de Travail "VoiceXML 2.0"

Une collaboration entre le W3C et le Forum VoiceXML pour la création d'un langage pour la voix sur le Web.

Contact Amériques --
Janet Daly, <janet@w3.org>, +1.617.253.5884 ou +1.617.253.2613
Contact Europe --
Marie-Claire Forgue, <mcf@w3.org>, +33.492.38.75.94
Contact Asie --
Saeko Takeuchi <saeko@w3.org>, +81.466.49.1170

(disponible en anglais et japonais)


http://www.w3.org/ -- 23 Octobre 2001 -- Le World Wide Web Consortium (WWW), dont la mission est de mener le développement du Web, publie aujourd'hui le premier Document de Travail de VoiceXML 2.0. Le terme "premier Document de Travail" signifie que par ce document, le W3C présente à la communauté du Web un projet préliminaire d'un Groupe de Travail, et invite celle-ci à contribuer à son développement en faisant part de commentaires ou en créant des implémentations. La publication de VoiceXML2.0 fait suite à l'annonce d'un protocole d'accord entre le W3C et le Forum VoiceXML.

Le Groupe de Travail Navigateur Vocal du W3C incorpore la téléphonie au Web

Le W3C développe actuellement une extension du Web qui permettra aux utilisateurs d'accéder à des sites Web à l'aide de commandes vocales, ainsi que d'en recevoir le contenu sous la forme de voix pré-enregistrées ou synthétiques, et également sous forme de musiques. Ce travail du W3C a pour but de permettre la mise en place de sites Web accessibles à l'aide d'un simple téléphone.

"Le Web vocal permet l'accès au Web pour les personnes mal-voyantes ou pour celles qui se trouvent dans une situation où elles n'ont pas les mains libres et ne peuvent regarder un écran, par exemple suivre un itinéraire en conduisant", explique Dave Raggett, responsable de l'Activité Navigateur Vocal (Voice Browser) et collaborateur W3C d'Openwave Systems. "VoiceXML 2.0 est très adapté à la téléphonie et permettra la création de toutes sortes de nouvelles applications".

Pour atteindre cet objectif le Groupe de Travail Navigateur Vocal (Voice Browser), actif depuis mars 1999, a déjà commencé le développement de la Plate-forme d'Interface Vocale (W3C Speech Interface Framework): un système qui définit des langages et des fonctionnalités pour la synthèse vocale, les grammaires vocales, les contrôles d'appel, les lexiques de prononciation, la représentation en langage naturel, ainsi qu'un langage de balisage pour le dialogue oral.

VoiceXML 2.0 définit un langage de balisage pour les applications vocales

VoiceXML 2.0 est le langage de dialogue vocal en cours de développement au W3C. Celui-ci permet la création de dialogues oraux dans lesquels peuvent intervenir des voix synthétiques, des sons numérisés, et la reconnaissance de la voix et des sons DTMF (ou Fréquences Vocales). Le but est d'associer les avantages offerts par le développement du Web et les applications d'interaction vocale.

VoiceXML 2.0, intégré dans la Plate-forme d'Interface Vocale, permet un accès par téléphone à tout service Web prévu à cet effet.

La coopération entre W3C et le Forum VoiceXML est la base du développement de VoiceXML 2.0

Les premiers travaux sur VoiceXML ont été effectués au sein du Forum VoiceXML. Mais une volonté de rapprocher le Groupe de Travail W3C et le Forum VoiceXML a amené les deux organisations à produire conjointement un protocole d'accord. Les deux organisations se sont entendues pour établir que le W3C se chargera du développement technique de VoiceXML, alors que le Forum VoiceXML continuera son effort pour assurer l'adoption et l'utilisation des technologies VoiceXML.

La Plate-forme d'Interface Vocale du W3C sera développée au sein du Groupe de Travail Navigateur Vocal

Le Groupe de Travail Navigateur Vocal est l'un des plus grands du W3C. Parmi ses membres se trouvent des sociétés telles que AT&T, Avaya Communications, BeVocal, Inc., Brience, BT, Canon, Cisco, Comverse, Dynamicsoft, Inc., Dialogic, Electricité de France, France Télécom, General Magic, HP, HeyAnita, Hitachi, IBM, Informio, InfoSpace, Intel, Kirusa Inc., Lernout & Hauspie, Inc., Loquendo, Lucent, Microsoft, Mitre, Mitsubishi, Motorola, NMS Communications, Nokia, Nortel Networks, Nuance, Omnitel, Openwave, Oracle, Orange, Philips, PipeBeach, SAP, Snowshore Networks, Sonexis, SpeechWorks, Sun, Syntellect, Telera Systems, Tellme Networks, Unisys, Verascape, VoiceGenie, and Voxeo. L'ensemble des témoignages reçus montrent un soutien important à l'égard des activités du Groupe de Travail.

Les membres du Groupe de Travail Navigateur Vocal ont fait état de divulgation de leur brevets préalablement à la publication du premier Document de Travail de VoiceXML 2.0. Bien que des problèmes de licences restent à résoudre, la spécification VoiceXML 2.0 a été rendue publique pour permettre à la communauté du Web de fournir des commentaires sur ce Document de Travail, aussi bien d'ordre technique que relatifs aux brevets. Le Groupe de Travail Navigateur Vocal continue le développement de la Plate-forme d'Interface Vocale et met à disposition les versions les plus récentes sur la page Web Voice Browser.

A propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) a été créé pour mener le Web à son plein potentiel en développant des protocoles communs qui facilitent son évolution et assurent son interopérabilité. Il s'agit d'un consortium industriel international, piloté conjointement par l'Institut National de la Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA) en France, l'Université de Keio au Japon, et le MIT Laboratory for Computer Science (MIT LCS) aux Etats-Unis. Les services fournis par le Consortium comprennent: la constitution et la mise à disposition d'informations concernant le World Wide Web à destination des développeurs et des utilisateurs ; la mise en oeuvre de logiciels permettant d'incorporer et de promouvoir les standards ; la mise en place de diverses applications prototypes visant à démontrer l'utilisation des nouvelles technologies. Aujourd'hui, le Consortium compte plus de 510 membres. Pour plus d'informations sur le Consortium World Wide Web, consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/.