W3C

Le Consortium World Wide Web publie une recommandation concernant l'accessibilité au contenu du Web

WAI fournit des directives définitives pour l'accès des handicapés au Web

Aussi en Englais et Japonais

Contact Etats-Unis --
Janet Daly, <janet@w3.org>, +1.617.253.5884

Contact Europe --
Ned Mitchell, <ned@ala.com>, +33.1.43.22.79.56
Andrew Lloyd, <allo@ala.com>, +44.1.27.367.5100

Contact Asie --
Yuko Watanabe <yuko@w3.org>, +81.466.49.1170

http://www.w3.org/ -- 5 Mai 1999 -- Le Consortium World Wide Web publie aujourd'hui la spécification Web Content Accessibility Guidelines 1.0 » (directives pour l'accessibilité au contenu du Web, version 1), qu'il présente comme une recommandation. Ceci indique que la spécification est stable, quelle contribue à linteropérabilité du Web, et quelle a été passée en revue par les membres du W3C, qui la recommandent pour favoriser laccessibilité des sites Web. W3C encourage les fournisseurs de contenu à augmenter leur niveau d'accessibilité en s'appuyant sur cette recommandation.

Des attentes claires pour les sites Web

Les directives concernant l'accessibilité au contenu du Web sont explicites, » a commenté Tim Berners-Lee, Directeur du W3C. Quand on souhaitait rendre un site plus accessible, il était jusquà présent très difficile de savoir quelles modifications mettre en oeuvre en priorité. Les directives que nous publions apportent des réponses à ces questions. Elles fixent des attentes communes, à destination des concepteurs et des utilisateurs des sites Web. Parmi ces directives, quelques éléments perdront leur utilité lorsque de nouveaux outils de création de contenu les exécuteront de façon automatique. Aujourdhui, nous allons voir quels sites se montreront à la hauteur de ces attentes. »

Des directives stables pour des technologies évolutives

Les directives concernant l'accessibilité au contenu du Web fixent des principes stables pour une conception accessible, comme par exemple la nécessité de fournir des alternatives aux informations auditives et visuelles. A chaque directive sont associés des points de contrôle expliquant comment ces principes d'accessibilité viennent s'appliquer à des fonctionnalités spécifiques des sites. Il s'agit par exemple de fournir à une personne qui ne pourra pas voir les images une alternative en texte. De même, une légende rattachée à des fichiers audio permettra à un malentendant daccéder à linformation.

Les directives sont conçues pour être compatibles avec les évolutions des technologies Web, permettant aux sites de tirer le meilleur parti de navigateurs danciennes générations. Un document parallèle intitulé << Techniques », destiné à être mis à jour périodiquement, décrit comment associer les points de contrôle avec les toutes dernières versions des langages de présentation ou de marquage tels que HTML, CSS (Cascading Style Sheets), ou SMIL (Synchronized Multimedia Integration Language) .

Une liste de contrôle et des priorités pour une évaluation aisée

En annexe, une liste de contrôle permet dévaluer aisément les sites Web et fixe trois niveaux de priorité dans les directives, » a expliqué Daniel Dardailler, Responsable de l'activité technique WAI (Web Accessibility Initiative).

Le résultat d'une forte collaboration

Comme d'autres points de linitiative WAI, ces directives sont le résultat d'une collaboration entre des entreprises industrielles, des associations d'handicapés, des centres de recherche sur les handicaps et des organismes gouvernementaux. Ils ont joint leurs efforts pour identifier des solutions consensuelles, afin dôter les barrières qui empêchent les handicapés daccéder au Web.

<<Le Consortium World Wide Web a mis en place un forum unique en son genre réunissant des experts de lindustrie, de la recherche et des associations du secteur, ce qui navait jamais été possible auparavant, » a expliqué Gregg Vanderheiden, Directeur du Centre Trace de R&D à luniversité du Wisconsin, Madison, et co-chair du groupe de travail Web Content Guidelines. Il en résulte une suite de directives plus complète, plus saine techniquement et plus pratique que tout ce qui existait jusqualors. Quasiment tous les acteurs du secteur ont participé à ces travaux, si bien que ces directives sont définitives et peuvent servir de référence. »

Des bénéfices étendus

L'accessibilité de la conception des sites profitera également à d'autres utilisateurs du Web, notamment en favorisant un contenu indépendant des outils. Les points de contrôle à destination des mal-voyants favorisent ainsi laccès au Web à partir des téléphones mobiles, des portables ou des ordinateurs dans les automobiles. Ils trouvent des applications lorsque la vitesse de connexion est trop lente pour permettre la visualisation dimages ou de vidéo ou lorsque les yeux de lutilisateur sont déjà occupés par dautres tâches. Les points de contrôle à destination des malentendants, tels que les légendes, trouveront des applications pour ceux qui souhaiteront utiliser le Web dans des environnements bruyants ou silencieux ; et ils facilitent l'indexation et la recherche de contenu audio. L'utilisation des feuilles de style CSS pour le contrôle de présentation ne facilite pas seulement l'accessibilité : elle accélère le chargement de pages Web et peut réduire les coûts de maintenance ou de mise à jour pour le look and feel » des sites.

Des ressources à disposition

<<Nous avons des ressources croissantes pour supporter la mise en oeuvre, » a expliqué Judy Brewer, Responsable du domaine WAI. Nous développons un tutorial en ligne pour guider les auteurs de pages Web à travers les directives, en donnant des exemples de présentation des tableaux, des cadres, des animations, des applications multimédia, et dautres fonctionnalités qui créent des barrières lorsquelles sont mal exécutées mais qui deviennent accessibles lorsquelles sont bien présentées. Nous avons mis en place des notes techniques ; des liens vers des navigateurs offrant une bonne accessibilité ; des pointeurs vers des réglementations de divers pays et qui traitent également de laccessibilité. »

A propos de linitiative WAI (Web Accessibility Initiative)

L'initiative d'accessibilité au Web (WAI) du W3C, menée en partenariat avec des organismes du monde entier, vise l'accessibilité du Web à travers cinq activités : assurer que les technologies clés du Web favorisent l'accessibilité ; développer des directives pour le contenu du Web, les navigateurs et les outils de création ; développer des outils dévaluation et de réparation ; mener des activités de formation et de diffusion ; et effectuer une veille technologique sur les travaux de R&D susceptibles d'affecter l'accessibilité future du Web. Le programme international WAI est subventionné en partie par l'U.S. National Science Foundation, le département de l'éducation du National Institute on Disability and Rehabilitation Research, le Programme Applications Télématiques pour les handicapés et les personnes âgées au sein de la DG XIII de la Commission Européenne, le Gouvernement du Canada, IBM, Lotus Development Corporation, Microsoft Corporation, et NCR. Pour plus dinformation sur WAI, consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/WAI.

A propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) a été créé pour mener le Web à son plein potentiel en développant des protocoles communs qui facilitent son évolution et assurent son interopérabilité. Cest un consortium industriel international, piloté conjointement par le MIT Laboratory for Computer Science (MIT LCS) aux Etats-Unis pour lAmérique, lINRIA en France pour lEurope and lUniversité de Keio au Japon pour lAsie. Les services fournis par le Consortium incluent : la constitution et la mise à disposition dinformations concernant le World Wide Web à destination des développeurs et des utilisateurs ; la mise en oeuvre de logiciels permettant dincorporer et de promouvoir les standards ; diverses applications prototypes visant à démontrer lutilisation des nouvelles technologies. Aujourdhui, le Consortium compte plus de 300 membres. Pour plus dinformation sur le Consortium World Wide Web, consulter ladresse suivante : http://www.w3.org/